Partager
Une société israélienne devrait fournir à l’armée suisse ses nouveaux appareils radio et plusieurs autres équipements de télécommunication. Le Conseil fédéral l’a choisie aux dépens d’une firme implantée dans le canton de Berne.

Invoquant un meilleur rapport qualité-prix, le Conseil fédéral a porté son choix sur l’entreprise israélienne Elbit Systems pour remplacer les appareils de télécommunication obsolètes de l’armée, a-t-il fait savoir mardi.  Il l’a préférée à sa concurrente bernoise Roschi Rohde & Schwarz.

Débats nourris attendus au Parlement

L’achat des appareils devrait être proposé au Parlement avec le programme d’armement 2020 et le choix d’Elbit Systems pour fournir l’armée suisse pourrait provoquer des remous parmi les élus.  Le groupe israélien avait en effet déjà été retenu pour fournir des drones à l’armée suisse et le processus avait été dénoncé pour son manque de transparence.

Cet achat d’avions sans pilote avait été critiqué par une partie du Parlement, notamment parce que l’entreprise Elbit Systems vend ses produits dans des zones de guerre.
Plusieurs organismes bancaires et un fonds souverain norvégien ont d’ailleurs décidé de retirer leurs investissements de la firme israélienne. Le Contrôle fédéral des finances a également rendu récemment un rapport plutôt sévère sur cette acquisition de drones.

Source RTS

Partager