Partager

omme le montre une enquête du collège de Galilée à Saint-Jean d’Acre et du centre médical de Galilée à Nahariya, de nombreux médecins continuent à travailler après l’âge officiel de la retraite. « La retraite est un tournant et un changement d’existence majeur pour des personnes ayant travaillé toute leur vie » précise une étude parue dans le journal de Israel Medical Association. « Vivre sans activité professionnelle, sans le cadre social, sans la satisfaction et le sentiment d’être utile est un coup dur qui sape la confiance en soi et altère l’identité d’une personne qui a le sentiment que la retraite lui a été imposée de par la loi uniquement en raison de son âge ».

Les auteurs de l’étude n’ont donc pas été surpris de constater que de nombreux médecins israéliens continuent à exercer dans le privé. Parmi les médecins interrogés continuant à pratiquer, les plus jeunes avaient 67 ans mais ils ont également trouvé une ophtalmologiste de 86 ans. Eu égard au fait qu’Israël manque de médecins, ces résultats sont très importants. En effet, de nombreux praticiens ont insisté sur le fait que dans le domaine médical rien ne vaut l’expérience et que fixer la retraite à 67 ans, âge auquel les médecins sont souvent au zénith de leurs capacités, est une erreur. De plus, les médecins ont généralement des retraites modestes et doivent réduire sensiblement leur train de vie quand ils cessent d’exercer.

Autres informations : 

Les médecins ne veulent pas partir à la retraite (en anglais), Breaking Israel News

https://www.breakingisraelnews.com/138020/67-year-old-israeli-doctors-retire-despite-law-requiring-them/?goal=0_bb2894f273-bd0309e23b-46246721&mc_cid=bd0309e23b&mc_eid=ee5c3f99dd

Partager