Partager
Stéphane Chouchan (de ST) a reçu au Transtech 2019 à Tel-Aviv (le 30 Octobre 2019), la Médaille d’Or de la CCIIF pour son efficacité dans la relation économique, industrielle et hightech entre la France et Israël. STMicroelectronics (souvent appelée simplement ST) est une société internationale d’origine française et italienne, dont le siège opérationnel et exécutif est situé à Plan-les-Ouates, près de Genève en Suisse, qui développe, fabrique et commercialise des puces électroniques (semi-conducteurs). Elle est l’un des tout premiers acteurs mondiaux du secteur économique de la production de semi-conducteurs. En septembre 2017, le groupe intègre le CAC 40 après être sorti de l’indice quatre ans auparavant.
LE PLUS. Conseiller du Commerce Extérieur depuis 2015, Stéphane Chouchan est arrivé en Israël il y a plus de 20 ans, il est issu d’une école d’ingénieur française et des classes prépas. Projet de fin d’études au CNRS, service militaire en France et un premier poste d’ingénieur en traitement du signal.

Alors qu’Israël fait face à une pénurie d’ingénieurs au milieu des années 90, Stéphane Chouchan répond un peu par hasard à une offre dans une société de microélectronique en Israël.

Alors qu’Israël fait face à une pénurie d’ingénieurs au milieu des années 90, Stéphane Chouchan répond un peu par hasard à une offre dans une société de microélectronique en Israël. D’un entretien à l’autre, son regard se porte alors sérieusement outre-Méditerranée et il enchaine plusieurs postes en Israël dans cette industrie.

Stéphane Chouchan arrive en 2004 chez STMicroelectronics, d’abord au marketing puis comme Country Manager pour Israël; il suit aussi les sujets liés à l’innovation dans la région EMEA. L’une de ses missions: mettre à profit son expérience du marché israélien pour promouvoir les coopérations techniques et commerciales entre Israël et l’Europe.

Un accélérateur et des projets French Tech pour rapprocher les deux pays

Aujourd’hui, le profil et le savoir-faire de Stéphane au sein d’un grand groupe européen lui permettent de naviguer entre les deux pays: “Nous avions déjà acquis en 2012 l’entreprise israélienne bTendo, qui est devenue un de nos centres de R&D. J’ai lancé l’accélérateur ST-Up en janvier 2018 en Israël pour aider des startups israéliennes à réaliser leurs projets hardware innovants plus vite, et à croître plus rapidement, dans un esprit partenarial à long terme.   L’innovation technique est une priorité pour notre groupe et je suis convaincu qu’Israël a un rôle à jouer, explique Stéphane Chouchan.   

LE PLUS.

Romain Levy (Urban Place) et Stéphane Chouchan (ST Micro) ont été les deux médailles d’Or de la Conférence Transtech CCIIF à Tel-Aviv. Sur chaque médaille de grande taille est gravée le nom de Jérusalem. Chacun des récipiendaires a eu l’occasion de dire quelques mots sur les réalisations d’affaires en Israël. Un moment très émouvant pour tous. Un souvenir inoubliable. Et des médailles amplement méritées. (IsraelValley reviendra sur ce moment unique).

L’évènement Transtech Tel-Aviv a tenu ses promesses. Jeanine Tuill, Secrétaire Générale de la CCIIF avait monté une organisation sans faille de cet évènement qui n’a pas déraillé une minute (aide très précieuse de Dima, Dana et David). David Krieff (à partir de Paris) et Hana Zribi ont été aux commandes de la communication digitale (Facebook, Instagram, IsraelValley, CCIIIF site).

Hier, un flot continu de participants (175 personnes) se sont rendus à Mindspace Rothschild pour entendre les conférenciers (12 minutes chacun + 5 minutes de questions réponses). Avec le soutien très appuyé d’une équipe professionnelle, le Dr Daniel Rouach avait programmé des speakers-experts, très habitués aux plateaux de TV et débats business. (Le temps de parole était minuté à la seconde près, ce qui n’arrive jamais en Israël).

Le Président de Rad, Zohar Zisapel était là pour présenter la vision du futur technologique du monde de l’automobile. Un exposé brillant et argumenté de l’homme qui a obtenu le label « le Bill Gates du hightech israélien ». Riche comme Crésus (une fortune de plusieurs milliards de dollars!) sa simplicité est légendaire.

Yossi Dan de Challengy, encore une fois, a été le « Monsieur optimisme et StartUp Nation  » de cette demi-journée très riche en transfert de savoir-faire.  La Vice-Présidente de la CCIIF, Maître  Stéphanie Molkho, de Bersay Israël, a eu l’occasion d’exprimer sa vision du « Business Made in Israël ». Tamar Saraga a présenté des résultats d’un travail de recherche et consulting sur les startup israéliennes en France. Elle  a été la « révélation » de ce mini-Congrès.

C’est Shiran Katz (Délégué Alumni en Israël de ESCP Europe) qui a été l’animateur de cet évènement exceptionnel. Anne Baer, Présidente des Conseillers du Conseillers du Commerce Extérieur en Israël a eu l’occasion de présenter la force de frappe française en Israël. Ron Waldman a présenté le Europroject (Technion +Escp) lors de cette demi-journée marathon sponsorisée par IsraelValley, la CCIIF, et des partenaires business.

Il est clair que les deux stars de l’évènement ont été Dan Catarivas et Edouard Cukierman qui ont débattu sur la place de la Chine en Israël. Un débat à l’israélienne : franc et direct, sans fioritures! Daniel Haber a été finalement, après le débat mouvementé, l’expert convaincant Chine-Israël de cette demi-journée très, très active.

LE PLUS. « Israël a un savoir-faire en matière de transfert de technologie dont la France pourrait s’inspirer » TransTech, la conférence internationale sur le transfert de technologie et qui rassemble chaque année des entreprises leaders françaises et israéliennes, est de retour le 30 octobre à Tel-Aviv. Israel Valley, la Chambre de commerce France-Israël (CCIIF) et son président, Dr Daniel Rouach, organisent avec une équipe d’experts la dixième édition du Symposium TransTech à Mindspace Rotschild, au cœur de Tel-Aviv. Grâce à cet événement qui accueillera de nombreuses personnalités, la CCIIF souhaite poursuivre les actions qu’elle mène depuis plusieurs années : offrir aux acteurs économiques un accès à une plate-forme d’informations et d’interactions propices au développement des relations économiques France-Israël.

A cette occasion, une délégation de 45 personnes d’ESCP Europe (étudiants et enseignants) fera le déplacement à Tel-Aviv. « Israël a un savoir-faire en matière de transfert de technologie dont la France pourrait s’inspirer », avait déclaré le directeur du CCIIF, Daniel Rouach, à i24NEWS en 2018.  « Vous n’avez pas une université israélienne de renom qui n’a pas un centre de transfert technologique pour aider les chercheurs à valoriser leurs technologies et leur savoir-faire », a-t-il ajouté.

Source : i24News.

Partager