Partager

Le ministre de l’Intérieur, Aryeh Deri, a annoncé dimanche qu’il avait demandé à l’Autorité de la Population et de l’Immigration d’annuler le statut de résident permanent d’Omar Barghouti, fondateur du mouvement antisémite et anti-israélien BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions). Barghouti a le statut de résident permanent israélien, qu’il a obtenu après avoir épousé une femme arabe israélienne avec laquelle il vit à Acre, une ville du nord du pays.

« J’ai l’intention d’agir rapidement pour priver Omar Barghouti du statut de résident en Israël », a déclaré Deri dans un communiqué.  « C’est un homme qui fait tout pour nuire au pays et ne doit donc pas jouir du droit d’être un résident d’Israël », a-t-il affirmé. Barghouti s’oppose à « un État juif en Palestine sous quelque forme que ce soit », avait-t-il souligné lors d’un entretien avec la société Dag Hammarskjold en 2013. « Barghouti a mené une bataille déterminée contre l’occupation et les colonies de peuplement », a défendu le co-président de la Liste arabe unifiée Ahmed Tibi.

« Il a reçu son statut de résident légalement et n’a commis aucun crime autre que d’exprimer des positions claires et déterminées ici en Israël et dans le monde contre l’occupation et le colonialisme, » a-t-il ajouté. « Le boycott est un mode de lutte non-violent légitime. L’intention de Deri est arbitraire et constitue une tentative de faire taire toutes les actions contre l’occupation, même si elles sont pacifiques, » a-t-il conclu.

Source : i24News

Partager