Partager

Espace: Une startup israélienne à réussi à cultiver de la viande de bœuf à bord de la Station Spatiale Internationale, l’ISS

De la viande dans l’espace. Aleph Farm est une entreprise israélienne spécialisée dans la viande cultivée en laboratoire. Pour cette expérience, elle s’est associée à des entreprises russes et américaines. Donc direction, l’ISS, la Station Spatiale Internationale. Un équipage emmène dans ses bagages des cellules bovines que l’on va travailler dans un laboratoire situé à 400 km au dessus de nos têtes. La méthode repose sur l’imitation d’un processus naturel de régénération des tissus musculaires se produisant dans le corps d’une vache.  Et le 26 septembre dernier un steak voit le jour dans l’espace, il s’agît donc d’une viande non pas élevée mais cultivée.

Quel rapport avec notre alimentation ?

En août dernier, le GIEC sortait un rapport soulignant la difficulté de nourrir les 10 milliards d’être humain présent sur terre en 2050.
Si l’on garde notre modèle actuel, l’environnement, les terres et les nappes phréatiques ne suffiront pas. L’élevage pèse lourd et cette technique permet de s’en affranchir.  Alors prochaine étape, le barbecue de l’espace ? Pas vraiment, mais la viande dite alternative est un marché en plein expansion. Une vingtaine d’entreprises de part le monde travaille dessus.  À l’horizon 2040, on estime que la viande issue de culture cellulaire pourrait ainsi détenir 35 % de parts de marché, contre 40 % pour la viande traditionnelle.

Combien pour cette viande produite en laboratoire?

Aleph Farm cultive quelques grammes de viande pour 45 euros. C’est pas encore bon marché, mais plus cette technologie va se développer, moins cela coûtera cher.
Cela préserve la planète et cela laisse tranquille les 60 milliards d’animaux tués pour leur viande chaque année. Mais au fait est-ce que c’est bon ? Il parait que c’est un peu plus spongieux, mais le côté artificiel est sublimé en fin de repas par une cigarette électronique juste avant des gélules de gâteau au chocolat. L’avenir est là.

Source RTL

 
Partager