Partager

Carton rouge pour le leader du Likoud. Bibi a t-il été poussé par sa femme pour commettre une telle erreur? C’est de notoriété publique que Sarah Netanyahou déteste Ayelet Shaked. Pour YomTob Kalfon, candidat Yamina, Ayelet Shaked « a l’étoffe d’un Premier ministre car elle sait créer des alliances, lever les obstacles et rassembler autour d’elle ». « Elle va droit au but et possède toutes les qualités pour succéder à Netanyahu ».

Ayelet Shaked est une ingénieure et femme politique israélienne. Élue députée à la Knesset pour le parti nationaliste Le Foyer juif en 2013, elle a été ministre de la Justice en 2015, au sein du quatrième gouvernement Netanyahou. Elle a fondé La Nouvelle Droite en 2018.

Selon LPH : « Les images ont rapidement fait le « buzz » sur les réseaux sociaux: après la prestation de serment à la Knesset, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a serré les mains des chefs des partis représentés à la Knesset réunis sur une estrade (sauf la Liste arabe qui boycottait la cérémonie) mais il a ostensiblement « omis » de serrer celle d’Ayelet Shaked.

Interviewée à la télévision, l’ancienne ministre de la Justice, comme toujours, a voulu minimiser l’incident et a dit être entrée en politique pour « travailler en faveur de l’Etat d’Israël » et qu’elle ne tenait pas à entrer dans ces considérations. A la question de la journaliste Daphna Liel sur la constance de cette attitude de la famille Netanyahou envers elle, Ayelet Shaked lui a conseillé d’aller poser directement la question au Premier ministre, et a insisté sur le fait que son attitude est mue uniquement sur ce qui est bon pour l’Etat d’Israël ».

LE PLUS. SELON LA CROIX.

Ingénieure de formation, Ayelet Shaked a commencé sa carrière politique dans le Likoud de M. Netanyahu, mais a claqué la porte en 2012 pour rejoindre le parti religieux nationaliste, le Foyer juif, qu’elle a ensuite abandonné pour former l’an dernier « Nouvelle Droite ». Cette formation s’est alliée à de petits partis religieux pour former une liste baptisée Yamina (A droite, en hébreu).

Ayeled Shaked a participé à des gouvernements de coalition de M. Netanyahu. Et elle avait été choisie la femme la plus influente d’Israël en 2017 et 2018 par le magazine Forbes. « Je vise le plus haut que je peux vers la direction de l’Etat pour faire avancer les valeurs et les objectifs de la droite », a-t-elle affirmé au lancement de sa campagne.

« Parfum de fascisme » –

Ses positions très marquées à droite trouvent un écho chez les nationalistes israéliens et le mouvement favorable au développement des colonies juives dans les Territoires palestiniens.

L’égérie de la nouvelle droite n’a pas peur de la provocation. Lors de la campagne pour les élections d’avril dernier, Shaked avait choqué, suscité les railleries, voire l’indignation avec un clip controversé détournant les codes de produits de luxes

Noir et blanc, clair-obscur, ralenti, Shaked se saisissait d’un flacon sur lequel il est écrit « fascisme » en anglais et le vaporisait voluptueusement sur elle en ajoutant: « Pour moi, ça a le parfum de la démocratie ».

L’idée était de ridiculiser ses adversaires pour qui ses positions flirtent avec le fascisme, en affirmant qu’elles exprimaient au fond la quintessence de la démocratie.

Partager