Partager

Une délégation saoudienne vient de visiter l’esplanade des Mosquées à Jérusalem-Est, en marge d’un match de la sélection saoudienne de football en Cisjordanie, une première alors qu’un changement de politique du royaume envers l’Etat hébreu est fréquemment évoqué.

Seul l’encadrement de la sélection a effectué un rapide tour de l’esplanade des Mosquées, sous haute surveillance, et est allé prier au Dôme du Rocher et pas les joueurs.

Si l’entrée de l’esplanade des Mosquées est contrôlée par Israël, l’administration des lieux demeure la prérogative du Waqf, une fondation musulmane sous contrôle jordanien.

La visite de l’équipe saoudienne divise dans les Territoires palestiniens sous occupation. Certains y voient une forme de « normalisation » dans les relations avec Israël, quand d’autres évoquent une victoire historique pour le football palestinien.

Les pays arabes ont historiquement fait du règlement de la question palestinienne la condition d’une normalisation avec Israël, et l’Arabie saoudite, qui ne reconnaît pas officiellement l’Etat hébreu, n’entretient pas de relations diplomatiques officielles avec lui.

Mais, ces dernières années, des clubs et sélections de pays arabes ont joué dans les Territoires palestiniens occupés, ce qui sous-entend de demander des autorisations auprès des autorités israéliennes.

« C’est une délégation sportive qui n’a rien à voir avec la politique », a déclaré à l’AFP le cheikh Omar al-Kiswani, directeur général de la mosquée Al-Aqsa. « La délégation comprenait environ 22 personnes (…), elles ont le droit de visiter la mosquée », a-t-il ajouté.

Source : La Croix & Israël Valley

Partager