Partager
L’Arabie saoudite et l’Iran se disent prêts au dialogue.

Le premier ministre irakien joue les intermédiaires entre Riyad et Téhéran. Le président iranien a, lui, remercié Emmanuel Macron pour ses efforts de médiation entre Téhéran et Washington.

L’Arabie saoudite aurait donné son feu vert au premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi, pour organiser une rencontre avec l’Iran, un premier pas vers une désescalade dans la région.

Selon Middle East Eye, le site basé à Londres qui cite un responsable du bureau du premier ministre irakien, Adel Abdel-Mehdi a entamé une médiation entre Riyad et Téhéran qui pourrait déboucher sur des réunions entre les responsables des deux pays pour tenter de parvenir à un accord, en particulier sur le Yémen.Le chef du gouvernement irakien s’est rendu la semaine dernière en Arabie saoudite pour s’en entretenir avec le prince héritier Mohammed Ben Salmane.Une guerre entre Riyad et Téhéran pourrait provoquer « un effondrement total de l’économie mondiale, pas seulement de l’Arabie saoudite ou des pays du Moyen-Orient », a affirmé ce dernier dans une interview accordée à la chaîne américaine CBS.

https://www.la-croix.com/Monde/Moyen-Orient/LArabie-saoudite-lIran-disent-prets-dialogue-2019-10-02-1201051537

 

Partager