Partager

Pour Rosh Hachana tous les médias israéliens célèbrent les grandes victoires écoulées… et celles porteuses de sens. Pour IsraelValley, notre « Femme de l’Année » est sans aucun doute Louise Chekroun, PDG de Décathlon Israël. Un nouveau magasin Decathlon en Israël a récemment ouvert au croisement des rues Rothschild/Allenby, dans le sud de Tel Aviv. Decathlon compte quatre magasins dans le pays.

Lors d’une conférence de presse, la PDG de Decathlon Israël, Louise Chekroun, avait déclaré : « Les Israéliens nous l’avaient dit. Si vous avez l’intention d’être plus cher qu’en Europe, ce n’est pas la peine de venir. Nous avons décidé que ce ne serait pas le cas et que nous pratiquerions les meilleurs prix. Promesse tenue et davantage. Depuis l’ouverture, des comparatifs effectués par les suppléments économiques locaux ont montré que plusieurs produits étaient moins chers qu’en Europe et surtout qu’en France : entre – 6 à – 10 % .

Selon i24News : « En août 2017, Louise Chekroun, la patronne de Decathlon Israël, avait estimé que le marché israélien représentait un potentiel de 10 à 15 magasins pour l’enseigne française. 56% des Israéliens de plus de 21 ans déclarent pratiquer régulièrement un sport, et avec des prix extrêmement compétitifs pour l’Etat hébreu, Decathlon s’est imposé « à fond la forme » sur le marché des articles de sport et de loisirs en Israël. Sur place, l’enseigne française compte actuellement 70 employés, dont seulement 4 expatriés.  Depuis sa création en 1976, Decathlon a ouvert près de 1.400 magasins dans plus de 40 pays différents ».

LE PLUS. 70% des articles vendus par l’enseigne sont conçus et fabriqués en interne. Des labels ont été lancés pour chaque univers: Btwin (vélo), Tribord (sports nautiques et aquatiques), Quechua (randonnée), Wed’ze (ski et snowboard), Kipsta (sports collectifs), Kalenji (course à pied).

Decathlon mise énormément sur l’innovation. Son premier chercheur a été recruté en 1990, mais son SportsLab compte désormais plus de 50 scientifiques. Chaque année, le distributeur dépose une quarantaine de brevets. Les ingénieurs ont pour mission d’inventer des produits qui faciliteront la pratique, le confort, le plaisir et la sécurité de l’utilisateur: la tente Quechua, qui s’ouvre en deux secondes et qui s’est vendue à plus de 10 millions d’exemplaires, le vélo Tilt, pliable en une seconde, le masque Easybreath, qui permet de respirer sous l’eau comme on le fait en surface.

Les ingénieurs ont pour mission d’inventer des produits qui faciliteront la pratique, le confort, le plaisir et la sécurité de l’utilisateur: la tente Quechua, qui s’ouvre en deux secondes et qui s’est vendue à plus de 10 millions d’exemplaires, le vélo Tilt, pliable en une seconde, le masque Easybreath, qui permet de respirer sous l’eau comme on le fait en surface… Ces innovations ont aidé l’enseigne à se bâtir une jolie réputation non plus de distributeur, mais de fabricant d’articles de sport. Les clients du monde entier viennent dans ses magasins pour acheter des produits bien faits et peu chers. Les prix, tirés au plus bas, expliquent aussi pour beaucoup le succès du groupe.

La chasse aux coûts. Dès la conception, les ingénieurs doivent chercher à minimiser les coûts de production. Le sac à dos de randonnée Arpenaz 10, vendu pour… 2,99 euros, comprend ainsi une seule couture et sa poche est une pièce de tissu pliée. En supprimant quelques centimètres de textile par ici ou en réduisant le nombre de coloris, Decathlon parvient à réduire les tarifs.  Ces prix bas encouragent les clients à acheter plus de produits que prévu lorsqu’ils parcourent les rayons des magasins. Cette chasse aux coûts a un impact dans les points de vente. Leur décoration est minimaliste pour ne pas dire austère. Les salariés, très jeunes, sont souvent embauchés en CDD et le turnover des effectifs est important.

Partager