Partager

Ce soir c’est la news qui a choqué les israéliens. Un enfant a été renversé ce soir durant Yom Kippour à Tel-Aviv. L’automobiliste, habitant de Ramlé, était sous l’emprise de drogue. Le garçon de huit ans a été heurté par un véhicule en traversant les rues Jabotinsky et Namir à Tel Aviv. Le garçon a été gravement blessé et est décédé plus tard des suites de ses blessures. Le conducteur, âgé de 20 ans, a été arrêté et emmené pour interrogatoire.

Les urgences ont connu un afflux important, surtout des accidents de vélo. Le jour de Yom Kippour, la circulation automobile est interdite et les ballades en vélo sont proscrites du point de vue religieux, mais de nombreux Israéliens profitent des rues et routes totalement dégagées pour faire du vélo.

SELON TELAVIVRE.

Yom Kippour est la célébration la plus importante du monde juif. C’est le jour du Grand Pardon. La fête commence la veille au soir, et se termine au coucher du soleil. La journée est teintée d’une certaine solennité, marquée par des prières, on jeûne, on s’abstient de tous les plaisirs de la vie pour s’élever dans les mondes spirituels afin de pardonner et d’être pardonné. On se souhaitent « Gmar Hatima Tova » ou « Bonne signature » car dans les prières de ce jour, tous les juifs du monde demande au Créateur d’ « Etre inscrit dans le livre de la Vie »

Le pays entier suspend son activité (radio, TV, commerces, restaurants et aéroport fermés, transports publics et privés arrêtés). C’est le jour le plus saint de l’année.Et notre chère  Tel Aviv ressemble à un film post- apocalyptique, comme toutes les villes d’Israël. Les Israéliens circulent à vélo le long de l’autoroute vide d’Ayalon à Tel-Aviv. Quand vous circulez dans la rue…c’est une sensation surnaturelle de calme…aucun bruit de voitures, de bus, les magasins et restaurants sont fermés…on est dans la cinquième dimension, la ville est d’un calme absolu. Mais elle n’est pas morte pour autant, au contraire, les vélos ont remplacé les voitures et envahissent les rues.

 

Partager