Partager

Tel-Aviv en Direct. Les israéliens viennent découvrir les news (durant Yom Kippour tout est à l’arrête en Israël, pas de TV, pas de radio). Deux morts dans une attaque antisémite en Allemagne. Der Spiegel précise qu’il s’agit d’un jeune Allemand de 27 ans, prénommé Stephan B, et qu’il serait a d’extrême droite et antisémite.

La chancelière allemande Angela Merkel, qui a qualifié la fusillade d' »attentat« , a exprimé sa « solidarité à tous les Juifs pour ce jour de fête qu’est Yom Kippour », a rapporté son porte-parole Steffen Seibert sur Twitter. La chef du gouvernement allemand s’est rendue dans la soirée dans une importante synagogue de Berlin où a eu lieu un rassemblement en hommage aux personnes tuées dans l’attaque. Justin Trudeau a parlé d’un « acte méprisable et inacceptable » et a assuré que les Canadiens étaient en « deuil aux côtés de la communauté juive de Halle et du monde entier ». Le chef d’État canadien a également fait part de ses condoléances aux familles des victimes. Le président fédéral autrichien, Alexander Van der Bellen, s’est exprimé après la fusillade de ce mercredi à Halle. « Nous devons faire tout ce qui est en notre pouvoir pour que les Juifs puissent vivre en sécurité », a-t-il déclaré, dans des propos relayés par Der Spiegel.

LES FAITS. Attentat antisémite de Halle, en Allemagne: le tireur se filme, poste la vidéo de son crime sur internet et affirme que la Shoah « n’a jamais existé ». Les autorités soupçonnent cet individu d’appartenir à la mouvance d’extrême droite allemande. L’auteur de l’attentat a commis son crime vers 13 heures à Halle dans le centre-est de l’Allemagne. En tenue militaire, protégé par un casque, il a tiré à plusieurs reprises à l’arme lourde en pleine rue. Au cours de cette fusillade, deux personnes ont perdu la vie et deux autres ont été blessées dans des circonstances qui doivent encore être déterminées avec précision.

Halle est une ville de plus de 230 000 habitants située dans le land de Saxe, à l’est de l’Allemagne. A un peu moins de 150 km de Dresde, la capitale régionale, et à une quarantaine de kilomètres de Leipzig, la ville la plus peuplée de la zone, elle fait partie d’une agglomération de plus de 2 millions d’habitants et accueille l’aéroport de cette dernière.

SELON RTL. L’auteur de la tuerie a filmé son crime et l’a posté sur une plateforme sur le net. Dans cette vidéo de 35 minutes, cet homme tient des propos antisémites et négationnistes. Il y affirme notamment que « l’Holocauste n’a jamais existé » et considère que les Juifs sont à l’origine de tous les problèmes, selon SITE qui dresse un parallèle avec une vidéo similaire filmée par l’auteur de l’attentat de Christchurch en Nouvelle-Zélande contre deux mosquées en mars dernier.

Dans l’impossibilité d’entrer dans la synagogue, il tire sur des passants et vers un restaurant

L’auteur a agi en deux temps: il a d’abord voulu entrer dans une synagogue, où se trouvaient 70 à 80 fidèles. Mais la porte a résisté. Il s’est alors dirigé vers un restaurant turc de kebab et a ouvert le feu à proximité. « L’homme s’est approché du restaurant, dit un témoin. J’ai tout de suite remarqué quelque chose d’anormal car il portait un casque et un fusil d’assaut. Puis il a lancé quelque chose qui ressemblait à une grenade qui a bondi sur le cadre de la porte et qui n’a pas explosé à l’intérieur. Puis il a levé son fusil et tiré dans le magasin au moins une fois. Toutes les personnes dans le restaurant autour de moi ont commencé à courir. Nous étions 5 ou 6 à l’intérieur. L’homme derrière moi semble avoir été tué. Je me suis caché dans les toilettes ».
La police riposte mais le tireur réussi d’abord à s’échapper

Les autorités ont évoqué plusieurs tireurs, mais ont affirmé que cet individu avait finalement agi seul. Le tireur présumé a pu prendre la fuite en voiture. La police a indiqué avoir interpellé une personne mais sans dire s’il s’agissait de l’auteur présumé.

Les 70 personnes présentes dans la synagogue au moment des faits ont été évacuées en fin d’après-midi. Les Juifs célèbrent ce mercredi Yom Kippour. Pour Max Privorozki, président de la communauté juive de Halle, il s’agit d’une attaque ciblée. Il souligne que l’auteur a tenté d’accéder au bâtiment à l’aide de grenades, d’armes et de bombes incendiaires.

LE PLUS.

Selon France Info : « L’auteur de l’attentat de Halle en Allemagne près d’une synagogue a lui-même filmé la fusillade et diffusé la vidéo sur une plateforme internet, a indiqué mercredi 9 octobre le site SITE, spécialisé dans la surveillance des organisations terroristes. Dans cette vidéo de 35 minutes, cet homme tient des propos négationnistes et antisémites et affirme notamment que « l’Holocauste n’a jamais existé » et que « les Juifs sont à l’origine de tous les problèmes ». L’attentat a fait au moins deux morts.

Deux personnes ont été grièvement blessées par balle. « Ils sont en train d’être opérés », a annoncé à l’AFP Jens Müller, porte-parole de l’hôpital universitaire.

La synagogue de Halle était visée. Max Privorozki, président de la communauté juive de Halle, a précisé au Spiegel (en allemand) que les auteurs ont tenté d’entrer dans la synagogue mais que les mesures de sécurité mises en place à l’entrée ont permis d’éviter une intrusion. « Il y a actuellement 70 à 80 personnes dans la synagogue. »

Un restaurant turc également visé par les tirs, selon des témoins. « Un tireur portait un casque et des habits militaires », a témoigné sur NTV un homme qui était à l’intérieur d’un restaurant kebab. « Il a jeté une grenade sur le local. La grenade s’est écrasée sur la porte et a explosé », a ajouté ce témoin, encore sous le choc. « Je me suis caché dans les toilettes et j’ai verrouillé la porte. »

D’autres tirs quinze kilomètres à l’est de Halle. De nouveaux coups de feu ont été tirés dans la ville de Landsberg, une ville située à quinze kilomètres à l’est de Halle, selon le magazineFocus (en allemand),qui s’appuie sur un porte-parole de la police.

Le parquet antiterroriste allemand s’est saisi de l’enquête sur la fusillade. Cette juridiction a justifié cette démarche par « l’importance particulière de l’affaire » qui concerne des « crimes violents affectant la sécurité intérieure de la République fédérale d’Allemagne ».

19h55 : Cette tentative d’assaut contre une synagogue est une « attaque antisémite » et la justice suspecte un possible acte « d’extrême droite », indique le ministre de l’Intérieur allemand, Horst Seehofer. Le président du Conseil central des juifs d’Allemagne, Josef Schuster, évoque « un choc profond pour tous les juifs » dans le pays. Il juge « scandaleux » que la synagogue visée n’ait pas été protégée par la police en ce jour de Yom Kippour.

19h52 : Dans sa vidéo de 35 minutes, l’auteur de l’attentat de Halle (Allemagne), qui a fait au moins deux morts et deux blessés graves, affirme que « l’Holocauste n’a jamais existé » et considère que les juifs sont à l’origine de tous les problèmes, selon SITE.

18h42 : La police de Halle annonce qu’elle lève l’alerte dans cette ville allemande de 240 000 habitants, après une tentative d’assaut contre une synagogue qui a fait au moins deux morts et deux blessés graves aujourd’hui. « Le danger pour la population n’est plus considéré comme aigu », a tweeté la police. « Nous sommes toujours sur place avec des forces importantes. Vous pouvez retourner dans les rues, les alertes sont levées. »

18h35 : La chancelière allemande Angela Merkel dénonce un « attentat », après la fusillade qui a fait au moins deux morts à Halle, en Allemagne.

16h42 : Deux personnes ont été grièvement blessées dans l’attaque qui visait une synagogue puis un restaurant turc à Halle en Allemagne. « Nous avons deux blessés graves avec des blessures par balle. Ils sont en train d’être opérés », indique un porte-parole de l’hôpital universitaire de la ville. Selon un bilan provisoire, cette attaque a par ailleurs fait au moins deux morts.

15h48 : Concernant l’attaque à Halle en Allemagne, plusieurs personnes ont fait état de tirs, dont un de grenade. Une personne a été peu après arrêtée, a annoncé la police, sans plus de précisions à ce stade. « Un tireur portait un casque et des habits militaires », a témoigné un homme qui était à l’intérieur. Sur des vidéos amateurs reprises par de nombreux médias, dont Die Welt, un homme habillé en kaki et casqué, d’apparence calme, a tiré en pleine rue.

15h29 : Après la fusillade à Halle, plusieurs synagogues font actuellement l’objet de mesures de protection en ce moment en Allemagne, comme le montrent ces photos prises à Dresde (Saxe).

15h30 : Le parquet antiterroriste allemand indique s’être saisi de l’enquête sur la fusillade survenue cet après-midi à Halle, dans l’est du pays, lors de laquelle au moins deux personnes sont mortes. Cette juridiction a justifié cette démarche par « l’importance particulière de l’affaire » qui concerne des « crimes violents affectant la sécurité intérieure de la République fédérale d’Allemagne ».

15h10 : Le parquet antiterroriste allemand saisi après la fusillade de Halle qui a fait au moins deux morts.

15h01 : La synagogue de Halle, en Allemagne, était visée par les tireurs, selon la communauté juive au Spiegel.

14h36 : Bonjour @anonyme. Les médias allemands commencent à recueillir des témoignages. Selon le quotidien Bild, la fusillade qui a fait au moins deux morts se serait déroulée aussi devant une synagogue. Plusieurs personnes ont également fait état de tirs, dont un de grenade, visant un restaurant turc de kebab. « Un tireur portait un casque et des habits militaires », a témoigné un homme, qui était à l’intérieur, sur la chaîne d’information NTV. « Il a jeté une grenade sur le local. La grenade s’est écrasée sur la porte et a explosé. »

13h43 : Bonjour @anonyme(s). Plusieurs médias allemands, à l’image de Die Welt ou de Bild, indiquent effectivement que la fusillade s’est déroulée à proximité d’une synagogue et d’un cimetière juif. Mais pour l’instant les autorités ne confirment pas, donc restons très prudents sur la nature de ces coups de feu et sur les motivations du ou des tireurs.

13h14 : Une fusillade a fait au moins deux morts en pleine rue à Halle, dans l’est de l’Allemagne, où une opération de police est en cours, annonce la police allemande.

Partager