Partager

Boris Johnson n’a de cesse de répéter que le Royaume-Uni quittera l’UE le 31 octobre, qu’un accord de divorce soit conclu ou non. Une procédure judiciaire a été engagée devant la justice écossaise par un homme d’affaires, la députée écossaise Joanna Cherry et l’avocat Jo Maugham pour s’assurer que le Premier ministre se conformerait bien à une loi votée début septembre par les députés. Le texte le contraint à demander un report de trois mois faute d’accord. (https://www.nouvelobs.com)

LE PLUS. Le Monde : « Michel Barnier : « Un accord sur le Brexit est très difficile, mais il reste possible ». Le négociateur en chef du Brexit pour l’Union européenne participait samedi 5 octobre au Monde Festival. Il a fait part de son inébranlable volonté de trouver un accord avec le Royaume-Uni, tout en insistant sur les nécessaires concessions de Londres.

Michel Barnier avait-il imaginé ce qui l’attendait lorsqu’il a été mandaté par la Commission européenne pour négocier le Brexit avec le gouvernement britannique ? « J’ai imaginé que ce serait très compliqué, et je n’ai pas été déçu ! », lance le Français sous les rires entendus des spectateurs du théâtre des Bouffes du Nord. La rencontre avec le « Monsieur Brexit » de l’Union européenne (UE) animée par Sylvie Kauffmann, éditorialiste au Monde et Jon Henley, journaliste du Guardian, a fait salle comble, samedi 5 octobre ».

Partager