Bientôt en Israël? Un Iranien a inventé une machine à changer les couches.

By |2019-10-06T09:14:32+03:00octobre 6th, 2019|Categories: NEWS|
Partager

Une machine à changer les couches et le volume de salive produit par de jeunes enfants triomphent lors de la vingt-neuvième cérémonie parodique des prix Nobel.

“Dans la vie d’un chercheur, le chemin le plus sûr vers la célébrité passe parfois par une bande de postiers français tout nus avec des thermomètres scotchés aux testicules”, démarre The Guardian. Le quotidien britannique fait référence à Roger Mieusset, spécialiste de la fertilité à l’université de Toulouse, dont les études improbables sur la température du scrotum selon la position du corps “lui ont valu l’un des prix les plus convoités dans le monde universitaire : un Ig Nobel”.

Le Français (et son équipe), est l’un des dix primés de la 29e cérémonie des Ig Nobel qui s’est tenue jeudi 12 septembre à l’université Harvard, aux États-Unis. The Guardian rapporte que :

Une machine à changer les couches et le volume de salive produit par de jeunes enfants triomphent également lors de la vingt-neuvième cérémonie parodique des prix Nobel.

Parodiant les célèbres prix Nobel – dont les noms des lauréats seront révélés à Stockholm du 7 au 9 octobre pour les disciplines scientifiques – les Ig Nobel célèbrent des “réalisations qui font d’abord rire les gens, puis les font réfléchir”, rappelle Ars Technica.

Célébrité et faux billet

Outre la renommée éternelle des Ig Nobel (qu’on peut prononcer “Ignobel”, un jeu de mots en anglais faisant intervenir l’adjectif “ignoble” et la sonorité “Nobel”), les lauréats ont reçu un billet de 10 000 milliards de dollars du Zimbabwe. “C’est un gag récurrent aux Ig Nobel, explique Ars technica. Le Zimbabwe a arrêté d’utiliser sa monnaie locale en 2009 à cause d’une inflation délirante ; au plus fort de l’hyperinflation, le billet de 100 000 milliards de dollars équivalait plus ou moins à 40 cents.”

Parmi les scientifiques récompensés lors de l’édition 2019, il y a un Japonais qui calculé la quantité de salive produite par un enfant de 5 ans en une journée (0,5 litre), un Iranien qui a inventé une machine à changer les couches ou des Néerlandais qui ont montré que les billets de banque, notamment le leu roumain, peuvent propager des microbes infectieux.

https://www.courrierinternational.com/article/sciences-les-ig-nobel-recompensent-une-etude-sur-la-temperature-des-testicules-des-postiers

 

Partager