Partager

Adam Neumann,  PDG de WeWork, a démissionné de ses fonctions de directeur général mardi, avec effet immédiat. Poussé dehors par son conseil d’administration redoutant son contrôle imprévisible de la société, il gardera toutefois sa casquette de président du conseil d’administration de cette société qu’il a co-fondée en 2010. Les investisseurs se disent préoccupés par le contrôle exercé par Neumann sur le modèle commercial et la culture de l’entreprise, a rapporté le New York Times. Et pour cause, la société  évaluée à 47 milliards de dollars au début de l’année, n’en vaudrait plus que 15 milliards…

Un article du « Wall Street Journal » évoque le style de vie débridé de l’ex- jeune patron de We Work, qui aurait, en autre, oublié  une boîte remplie de marijuana à bord d’un jet privé avec lequel  il s’est envolé pour Israël ou encore son comportement imprévisible comme interdire aux employés de l’entreprise de manger de la viande mais en manger lui-même, ou encore organiser une somptueuse réception quelques minutes seulement après avoir licencié 7% du personnel de l’entreprise.

« Même si notre activité n’a jamais été aussi solide, l’attention portée sur moi ces dernières semaines est devenue une distraction importante et j’ai décidé qu’il était dans le meilleur intérêt de l’entreprise que je quitte mes fonctions de directeur général », a commenté Adam Neumann cité dans le communiqué.

Neumann est un Israélien qui a grandi dans le kibboutz de Nir Am, situé dans le sud d’Israël, près de Sderot. Il a servi dans la marine israélienne avant de déménager à New York avec sa sœur Adi, un top modèle israélien. L’homme est aussi l’un des entrepreneurs les plus riches au monde. L’entreprise  compte aujourd’hui plus de 3 000 employés répartis dans une vingtaine de pays.  Le milliardaire vit à New York avec son épouse Rebecca Paltrow Neumann (la cousine de l’actrice Gwyneth Paltrow) et leurs cinq enfants.

En octobre 2017, il avait confié au Yediot Harahonot observer  les commandements de Shabbat malgré son activité intense. Il témoignait ne pas travailler, ne prendre aucun appel  téléphonique , « se couper du monde du monde pour mieux se connecter le septième jour de la semaine » selon ses propres mots.

Tel-Avivre –

Partager