Partager

Les efforts palestiniens pour rejoindre le plus grand nombre possible d’organisations et de protocoles des Nations Unies se sont heurtés à un obstacle samedi, n’étant pas parvenus à se faire accepter au sein de l’Union postale universelle (UPU), dont le siège est à Berne.

L’adhésion à l’UPU – qui coordonne les politiques postales entre les pays – est automatique pour tous les membres de l’ONU, mais un État non membre a besoin de l’appui des deux tiers des pays pour adhérer.

Les Palestiniens ont lancé une campagne importante en novembre dernier en signant les formulaires d’adhésion à 10 protocoles et conventions internationaux afin de gagner en légitimité et faire pression sur Israël.

La demande palestinienne d’adhérer à l’UPU a été envoyée à tous les États membres en avril. Ils ont eu quatre mois pour répondre, les non-répondants ayant été comptés comme des abstentions.

Le ministère des Affaires étrangères a obtenu samedi les résultats, montrant que les Palestiniens étaient bien en deçà de l’approbation des deux tiers requise pour devenir membre.

Cinquante-six pays ont soutenu la candidature tandis que 7 États ont formulé des objections, 23 se sont abstenus et 106 autres n’ont pas répondu.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, s’est félicité du rejet de la demande, affirmant que l’objectif réel des efforts palestiniens d’adhésion à diverses organisations internationales est de « contourner la nécessité de reprendre les négociations avec Israël ».

Source : i24News

Partager