Partager

L’armée israélienne a ouvert un compte Twitter en persan, pour que ses publications soient lues par « le peuple iranien », a-t-elle annoncé mercredi sur son compte en anglais. Cette annonce survient sur fond de tensions accrues entre l’Iran et Israël, qui martèle qu’il stoppera « l’expansionnisme » iranien dans la région et se considère la cible désignée du programme nucléaire de Téhéran.

« Le peuple iranien mérite d’entendre la vérité et c’est exactement ce que nous allons partager », affirme mercredi l’armée israélienne, qui publie sur Twitter en farsi, les mêmes informations que sur ses autres comptes en langues étrangères.

Elle a notamment publié un organigramme présenté comme celui des « commandants de l’attaque iranienne au drone meurtrier » qu’Israël dit avoir avortée en menant une frappe samedi soir en Syrie. « Les Iraniens peuvent voir eux-mêmes qu’ils ne sont pas notre ennemi mais que le régime iranien qui les réprime l’est », a justifié l’armée sur son compte Twitter en anglais.

Ouvert le 21 août, le compte Twitter en farsi a déjà plus d’un millier d’abonnés. L’armée a annoncé aussi avoir ouvert des comptes sur Instagram et Telegram. « Avec l’ouverture des comptes en farsi, l’unité du porte-parole de l’armée sera présente en six langues sur les réseaux sociaux : hébreu, anglais, arabe, français, espagnol et farsi », a affirmé l’armée dans un communiqué.

Ce week-end, Israël a dit avoir empêché une attaque de drone contre son territoire orchestrée par l’Iran depuis la Syrie. Et au Liban, une attaque de drone ayant visé le Hezbollah à Beyrouth a été imputée à l’État hébreu. L’armée israélienne a mené des centaines de frappes en Syrie contre des cibles iraniennes ou du Hezbollah depuis le début de la guerre dans ce pays en 2011.

Source : L’Express & Israël Valley

Partager