Partager

Le judoka iranien Saeid Mollaei a déclaré qu’il avait fait exprès de perdre sa demi-finale et son combat pour une médaille de bronze, afin de ne pas affronter un judoka israélien lors des Mondiaux de Tokyo. C’est le journal L’Equipe qui le confirme.

« J’ai fait exprès de les perdre, à 100 %, a-t-il déclaré à Iran International, une chaîne d’opposition basée à Londres. M. Salehi Amiri (président du Comité olympique iranien) puis M. Davarzani (ministre adjoint des sports de l’Iran) m’ont appelé. Ils ont dit :  »Ne combattez pas. Faites en sorte que la Fédération internationale ne s’en rende pas compte et il n’y aura pas de problème ». »

Mollaei a depuis quitté Tokyo pour Berlin, où il se trouve actuellement. « Je suis ici depuis quelques jours, a-t-il expliqué. Je n’allais pas bien, parce qu’une médaille mondiale, c’est le rêve d’un athlète. Je suis venu ici pour éviter les rumeurs pendant un moment, et j’ai demandé à la Fédération internationale (FIJ) de m’aider à me rendre aux Jeux olympiques (de Tokyo en 2020). »

La FIJ s’est déjà penchée sur la question. « Nous ferons de notre mieux pour qu’il participe aux Jeux Olympiques, a fait savoir l’Autrichien Marius Vizer, le président de la Fédération. Nous verrons plus tard dans quelle équipe. Il y a différentes options, mais il intégrera l’une d’entre elles pour les Jeux Olympiques. C’est notre mission de protéger nos athlètes. »

Saeid Mollaei, lui, s’est dit « désolé de peut-être ne plus jamais pouvoir concourir pour l’Iran ». De son côté, l’agence de presse iranienne Fars a accusé Mollaei d’avoir planifié sa défection, citant l’entraîneur de judo iranien Majed Zarian : « Tout a été réglé à l’avance. Quelqu’un en Iran a dû l’aider ».

D’autre part, des sanctions contre la Fédération iranienne pourraient être engagées.

Partager