Partager

Dans la Vieille Ville de Jaffa, au cœur d’une des plus anciennes civilisations que la planète ait connue, de celles qui, les premières, ont tenté de capturer le passage du temps, se trouve le chaleureux atelier d’Itay Noy. Il y assemble avec soin un peu moins de 200 montres originales par an. Israël compte en effet sur son territoire au moins un horloger farouchement indépendant!

Studio d’Itay Noy

Itay Noy est fasciné par le concept de «dualité», qui point à travers nombre de ses créations. A commencer par la série des Duality, qui comptent systématiquement deux faces lisibles. La Part Time fonctionne pour sa part sur le thème jour-nuit, avec la partie gauche du cadran qui révèle les heures de 6:00 à 18:00, quand la lumière jaillit, alors que la partie droite s’anime au coucher du soleil, prenant le relais. La Full Month, elle, avec chiffres arabes ou hébreux, remplace les traditionnels index des heures par des les jours du mois, se jouant elle aussi des codes usuels de l’horlogerie.

La créativité déborde chez l’horloger indépendant israélien, qui s’intéresse aussi de près à la notion de «transparence» – à ce titre, on se doit encore de citer la Open Mind, memento mori qui va encore plus loin que les traditionnels crânes pour révéler ce qui se cache même dans le cerveau, soit l’activité mécanique des roues ainsi qu’un tic-tac constant. Et bien sûr la bien-nommée X-Ray, dont les dessins qui ornent le cadran reproduisent les rouages du mouvement qui se cache dans les profondeurs du garde-temps – entre mise en abyme et dévoilement subtil…

Avec Itay Noy, Israël compte ainsi sans nul doute l’un des horlogers indépendants les plus proprement créatifs du moment, et ce sur un créneau fort intéressant et inhabituel pour une production aussi limitée, à moins de 10’000 francs. Et il compte bien faire des émules: aujourd’hui enseignant dans l’établissement qui l’a formé, il tente d’encourager les nouvelles générations à s’intéresser au design des montres. «Je ne veux pas être le seul créateur indépendant en Israël!», nous confie-t-il.

https://www.europastar.ch/le-carnet/470-israel-en-quete-de-touristes-horlogers.html

Partager