Partager

Selon les prévisions dévoilées par Les Echos, le nombre de véhicules « made in France » va tomber de 22 % en 2020 (prévision mondiales). Ceci sera probablement le cas en Israël pour le secteur automobile (Renault, Peugeot…) selon des interviews IsraelValley réalisés à Tel-Aviv.

SELON LES ECHOS. « Après plusieurs années en croissance, la production automobile française fait grise mine. Selon les chiffres du cabinet IHS, dévoilées par le journal Les Echos, 2,21 millions de véhicules vont être produits en France en 2019, soit 3 % de moins qu’en 2018. Et la chute va nettement s’accélérer l’an prochain. En 2020, la fabrication française va perdre encore 500 000 unités pour tomber à 1,71 million de voitures. Une baisse de 22 % en un an ! En cause, le recul du marché automobile européen depuis plusieurs trimestres, mais aussi et surtout, les nombreuses opérations de délocalisation prévues par plusieurs constructeurs en 2020.

PSA va transférer la fabrication de sa Peugeot 2008 (- 146 000 unités) de Mulhouse (68) vers l’Espagne, alors que l’assemblage de la Peugeot 208 sera transféré au Maroc (- 98 000 véhicules). Parallèlement, la production de l’Opel Grandland X, réalisée jusqu’à présent à Sochaux (25), s’envolera pour l’Allemagne (- 70 000 unités). Renault, de son côté, va délocaliser la production de la Clio de son site de Flins (78) vers la Turquie et la Slovénie. Cette opération devrait réduire la production française d’encore 41 000 véhicules ».

Partager