Elections. Deux incidents qui portent tort à la campagne électorale de Bibi.

By |2019-09-13T09:09:35+03:00septembre 13th, 2019|Categories: EDITORIAL|
Partager

Selon l’éditorialiste du Haaretz : « Le limogeage de John Bolton à la veille des élections israéliennes tombe mal pour Benyamin Nétanyahou, qui perd son grand ami au sein de l’administration américaine. Bolton prônait la guerre contre un Iran devenu la bête noire de l’État juif.

Cette débâcle est survenue quelques heures seulement après que Donald Trump a sapé ce dont Nétanyahou aime tant se vanter – à savoir son alliance avec le président des États-Unis – en congédiant sans ménagement son principal soutien à la Maison-Blanche, John Bolton.

Ces deux incidents portent tort à la campagne électorale de Nétanyahou. Les tirs de roquettes qui se poursuivent dans le sud d’Israël et ses arrangements avec le Hamas au pouvoir à Gaza sont généralement considérés comme le talon d’Achille du Premier ministre dans le domaine de la sécurité.

Quant au limogeage de Bolton par Trump, il ne pouvait plus mal tomber, puisqu’il contredit le plus grand atout électoral de Nétanyahou — sa capacité à influencer, à défaut de guider, la politique de Trump au Moyen-Orient, dans l’intérêt d’Israël. »

Partager