Partager

Les technologies 3D révèlent une nouvelle fois tout leur potentiel dans le secteur du design : la jeune styliste Ganit Goldstein qui a étudié la joaillerie et la mode a reçu le prix d’excellence de la Bezalel Academy of Arts and Design à Jérusalem. En utilisant maintenant l’impression 3D, elle veut explorer la relation entre le corps, les formes et la technologie en combinant des techniques artisanales et une impression 3D multimatériaux.

Influencée par son passage au Japon où elle a appris une technique traditionnelle de teinture et de tissus appelée ‘ikat’ à l’Université d’Art de Tokyo, elle utilise de nouvelles fonctionnalités de la 3D pour imprimer ses conceptions sans aucun limite c’est-à-dire dans n’importe quelle couleur, forme et complexité.

Sa dernière collection, baptisée Shifted Craft, est réalisée en partenariat avec la société américaine Startasys et est composée de 7 bijoux différents et de deux paires de chaussures qui ont été presque entièrement imprimés en 3D. Elle a été conçue pour casser les limites traditionnelles en utilisant les capacités uniques de l’impression 3D pour innover en matière de mode telle que nous la connaissons.

Concernant les deux paires de chaussures, la styliste affirme qu’elle a pu imprimer en 3D directement sur le cuir. Cela vient renforcer le côté prêt à l’emploi de la fabrication additive, utilisable dès la sortie de l’imprimante 3D.

Naomi Kaempfer, Creative Director of Art, Design and Fashion chez Stratasys, indique que « Ganit cherche rigoureusement à analyser et à exprimer les dimensions et les qualités spécifiques de l’art japonais Ikat en utilisant le design paramétrique et les nouvelles technologies. Stratasys se concentre sur le développement de différentes applications textile à partir de l’impression 3D. Notre technologie nous permet d’entrer dans une nouvelle ère du design et de la mode. Nous nous sommes engagés à explorer toutes ces innovations et le travail de Ganit est un début encourageant. »

Source : 3DNatives & Israël Valley

Partager