Partager

Sirengy lance la seringue connectée et fiable

Un article de Geneviève Vanlede (Copyrights); C’est peut-être l’innovation qui évitera bien des désagréments en dermatologie et en esthétique. Hertsel Adhoute, docteur en physique qui a travaillé dans la recherche dermatologique dans les années 70-80 à l’Hôtel-Dieu à Marseille, puis à Paris avant de s’installer en Israël a décidé de se lancer à nouveau dans l’aventure entrepreneuriale. Et c’est dans la cité phocéenne qu’il a choisi de poser ses valises. À Château-Gombert plus exactement dans les locaux de l’Hôtel Technologique, une des quatre pépinières de Marseille Innovation.

Déjà créateur de plusieurs entreprises toujours dans le domaine dermatologique, consultant pour des grands laboratoires, cet expert a créé Syrengy, une société qui développe une seringue innovante et connectée qui apportera au praticien efficacité et précision et évitera aux patients des effets secondaires pas toujours très agréables.

Botox, acide hyaluronique… avec quelque 221 650 injections antirides par an, ce sont les actes de médecine esthétique les plus pratiqués en France. Ces injections de produits résorbables entraînent parfois, selon les produits, des réactions. Actuellement, les effets indésirables sévères se situent entre 0,1 et 1 %. Selon l’ANSM, les effets indésirables liés aux injections les plus fréquents concernent essentiellement des oedèmes, petits saignements et autres hématomes qui s’estompent généralement en quelques jours.

 » Quand on injecte un produit dans un vaisseau sanguin ou une veine , explique Hertsel Adhoute, cela peut être parfois très douloureux et entraîner des effets secondaires. Avec cette seringue connectée, on peut détecter un problème, déplacer légèrement le point d’injection. Le brevet est en cours de dépôt. La technologie a fait l’objet d’un modèle mathématique qui vient de la mécanique des fluides. Tout est prêt pour passer à l’étape suivante.  »

https://sfrpresse.sfr.fr/article/dc852e22-0617-4425-a70a-437feef85d85

Partager