Le Cimetière hightech, c’est pas du bidon en Israël. Mais pourquoi donc?

Par |2019-09-27T12:52:27+03:00septembre 27th, 2019|Catégories : ECONOMIE|
Partager

« GRAVEZ » est une appli de navigation vocale basée sur la géo-localisation. Elle permet de localiser une sépulture et va jusqu’à guider ceux qui le souhaitent dans les méandres du cimetière.

Le Kadisha Society Forum, qui regroupe les plus grandes entreprises de Hevra Kadisha (1) en Israël, a lancé une nouvelle application, GRAVEZ, qui permet d’atteindre directement la tombe souhaitée.

Le projet, construit en collaboration avec la société Credo, a photographié par skimmers une par une, pierre par pierre tombale, pour créer une base de données privée sur les personnes décédées de tout le pays. Désormais, tout le monde peut localiser une tombe à l’aide de l’application et même voir la tombe assis sur son canapé. Au cours de la première phase, le système de navigation par GPS sera actif dans sept cimetières: Yarkon, Sud (Holon Bat Yam), Nahalat Yitzhak, Kiryat Shaul, Givat Shaul, le mont des Oliviers à Jérusalem, Tel Regev et les anciens et nouveaux cimetières à Rishon Lezion.

Comment ça marche? 

Téléchargez l’application GRAVEZ, entrez le nom du défunt et l’emplacement apparaît immédiatement, y compris deux cartes de navigation: une carte générale du cimetière et les itinéraires recommandés pour vous rendre à la tombe elle-même, et l’autre, une carte de la sépulture comprenant le marquage de la tombe. Les cartes peuvent être imprimées pour une utilisation ultérieure.

Afin de sensibiliser davantage les utilisateurs, déjà disponible sur Google Play Store et Apple ( AppStore), un forum d’entreprises a lancé pour la première fois de son histoire une campagne de réseautage social, ainsi que de la publicité dans les zones WAZE et cimetière. De plus, ceux qui se rendent dans la tombe par la navigation peuvent recevoir le texte des prières commémoratives pour leur téléphone portable.  

URL: https://gravez.me

Source et Copyrights : http://www1.alliancefr.com

(1) Une hevra kaddisha,  « Assemblée sainte » ou « Assemblée de sainteté », Société du dernier devoir.

Partager