Partager

La police a annoncé mardi qu’elle comptait recommander, à l’issue d’une enquête, la mise en examen du vice-ministre israélien de la Santé Yaacov Litzman, pour corruption, fraude et abus de confiance. Le président du parti Judaïsme unifié de la Torah (ultra-orthodoxe) est soupçonné d’avoir abusé de sa position pour influer indûment sur le jugement de plusieurs professionnels de la santé, dont des psychiatres chargés de déterminer l’état mental de Malka Leifer, ancienne directrice d’une école juive à Melbourne, sous le coup d’accusations d’abus sexuels sur des élèves, en vue d’une extradition vers l’Australie.

M. Litzman serait intervenu également pour empêcher la fermeture d’un commerce appartenant à un proche, malgré de nombreux problèmes d’hygiène relevés dans l’établissement. Le ministère de la Santé a réagi dans un communiqué réaffirmant la « transparence absolue » des démarches de M. Litzman.  « Comme nous l’avons annoncé depuis le début, le vice-ministre a toujours agi dans l’intérêt des citoyens israéliens, dans une transparence absolue et conformément à la loi », dit le communiqué.

« Nous sommes convaincus qu’après une enquête plus approfondie, il sera révélé qu’aucune fraude n’a été commise de la part du vice-ministre », a-t-il été ajouté.

Source : i24News

Partager