Partager

Un tribunal espagnol a ordonné une enquête pour corruption concernant le milliardaire russe Mikhail Fridman, l’accusant d’avoir participé à la banqueroute organisée de l’entreprise technologique espagnole Zed. Fridman est un grand philanthrope pour des causes juives, dont le Prix Genesis et des projets de mémorial de la Shoah.

Fridman est membre de nombreux organismes publics, dont le Conseil national sur la gouvernance d’entreprise en Russie13 et membre du conseil d’administration de l’Union russe des industriels et des entrepreneurs. En février 2001, il devient membre du Conseil de l’entrepreneuriat du gouvernement de la Fédération de Russie et il est élu membre de la Chambre publique russe en novembre 2005.

Depuis 2005, Fridman est un représentant russe à l’International Advisory Board du Council on Foreign Relations.

Fridman est également l’un des principaux mécènes des initiatives juives en Russie et ailleurs en Europe. En 1996, il est l’un des fondateurs du Congrès juif russe. Il apporte d’importantes contributions au Fonds juif européen, une organisation à but non lucratif qui promeut la tolérance et la réconciliation.

En 2011, selon Forbes, il serait classé 43e avec une fortune de 15 milliards de dollars.

En 2016, il précise que sa fortune sera léguée à des oeuvres caritatives.

Partager