Partager

En 2018, les investissements dans des start up dédiées au bâtiment, y compris celles qui ne travaillent pas directement à l’amélioration de la sécurité sur les chantiers, ont atteint 200 millions de dollars en Israël. Ces dix dernières années, le secteur PropTech (le secteur de la proptech, contraction de « property » et « technology », regroupe de nouveaux acteurs promettant de révolutionner le secteur de la pierre) a bénéficié d’investissements supérieurs à un milliard de dollars.

Parallèlement, l’Association des constructeurs israélienne a mis au point avec le gouvernement le programme CONTECH qui doit permettre de développer encore plus de nouvelles technologies pour cette branche et, en corollaire, d’améliorer sensiblement les standards de sécurité.

LE PLUS.

Le terme « proptech » résulte de la contraction de « property » et « technology ». Ce n’est que depuis début 2017 que les start-up de l’immobilier se réclament de ce mouvement. Comment le définir ? On parle de proptech pour désigner la vague d’entreprises qui passent par la technologie pour d’améliorer ou réinventer les services proposés par les acteurs de l’industrie immobilière, à savoir la transaction, la location, la construction, la gestion des actifs, etc. Cela dans le but de répondre aux usages et attentes des consommateurs qui, dans l’immobilier comme dans les autres secteurs de l’économie, ont considérablement évolué avec l’avènement des nouvelles technologies.

Partager