Partager

Les israéliens ont réduit les voyages en direction de Palma de Majorque et d’autres destinations. Les raisons? Attentats possibles, villes dangereuses? Non, autre chose… L’anti-tourisme.

Selon un média spécialisé : « Espagne : des militants anti-tourisme vandalisent des voitures de location. Une organisation d’extrême gauche milite chaque été contre le tourisme de masse à Palma de Majorque, synonyme pour elle de « saturation » et de « pollution ». La police espagnole enquêtait ce mardi sur des actes de vandalisme contre des voitures de location à Palma de Majorque menés par une organisation d’extrême gauche, militant chaque été contre le tourisme de masse ».

SELON OUEST FRANCE.

Des manifestations « anti-tourisme » visant à dénoncer les excès et impacts négatifs du tourisme de masse, fleurissent dans de nombreuses cités de l’arc méditerranéen. Certaines municipalités comme Barcelone ou Venise ont pris des mesures contre ce modèle qui pénalisent souvent les locaux.

Le mouvement a débuté à Barcelone, s’est ensuite diffusé à Venise, et se propage désormais à plusieurs villes d’Europe. Des marches « anti-tourisme » fleurissent en ce moment sur le Vieux Continent dans des endroits hautement fréquentés en période estivale. Les groupes qui organisent ces manifestations blâment un modèle de tourisme qui chasse les habitants de leurs quartiers, et impacte négativement l’environnement.

 

Partager