Partager

Un article de la Dépêche. L’écrivain Marie-Chantal Guilmin vient de recevoir à Perpignan la médaille d’honneur Zakhor, grand or pour la mémoire de la Shoah. Cette haute distinction lui a été remise dans les salons de l’Hôtel Pams par le président de Zakhor pour la mémoire, Philippe Benguigui.

Cet honneur pour son livre «Elsa Z» était placé sous le haut patronage de Liza Bin Noun, ambassadrice d’Israël en France, et de Maître Serge Klarsfeld, célèbre avocat des déportés et envoyé spécial de l’Unesco.

Philippe Benguigui est revenu sur l’engagement en faveur du devoir de mémoire de l’écrivain, journaliste et historienne Marie-Chantal Guilmin. «J’ai été très fière de recevoir cette médaille, mais non pour moi, pour mon héroïne Elsa Zilberbogen, dont je raconte la vie.…

J’ai retrouvé sa famille, ses amies mazamétaines qui l’avaient côtoyée durant la guerre quand elle était cachée à l’école Notre-Dame de Mazamet. C’est grâce à tous ces gens qui m’ont donné des lettres, des témoignages (notamment Mimi Rouanet), ceux qui l’ont connue que j’ai pu retracer son histoire. Mais je pense que cette distinction va prendre tout son sens, puisque le livre devrait rentrer dans les écoles…», précise Marie-Chantal Guilmin.

 

Partager