Partager

Les USA mettent en garde Israël contre les risques d’une «amitié» avec la Chine. Le Pentagone a averti qu’il jugeait «inadmissible» l’augmentation des investissements chinois dans les projets d’infrastructure stratégiques en Israël, écrit le quotidien Nezavissimaïa gazeta. Selon le département américain de la Défense, les investissements chinois excessifs représentent une menace pour la sécurité nationale des alliés américains au Proche-Orient. De plus, le problème de la dépendance économique est lié au problème de la souveraineté. Cependant, Israël ne semble pas disposé à mettre sur pause son partenariat avec Pékin. Les observateurs soulignent que derrière les projets économiques chinois se cachent généralement des intérêts militaires.

«Nous ne demandons pas à Israël de renoncer entièrement aux relations avec la Chine, mais nous menons des discussions ouvertes avec tous nos alliés et partenaires les plus proches sur les conséquences des investissements chinois», a déclaré le conseiller adjoint du secrétaire à la Défense pour le Moyen-Orient, Michael Mulroy. Selon lui, l’ouverture de l’économie est le point fort aussi bien d’Israël que des États-Unis. (Source : Sputnik)

LE PLUS. SELON JTA REPRIS PAR LE TIME

(JTA) – Un important projet de loi de finances au Sénat comprend un avertissement voilé à Israël de ne pas permettre à Pékin de gérer un de ses ports et de reconsidérer les énormes investissements à venir de Chine en Israël.

Le National Defense Authorization Act en est aux dernières étapes de son adoption et devrait être approuvé par le Sénat dirigé par les Républicains.

Il comprend un « avis du Sénat » [« Sense of the Senate »] indiquant que « les États-Unis sont favorables à la présence future de navires de guerre américains dans le port de Haïfa en Israël, mais qu’ils ont de sérieuses préoccupations en matière de sécurité en ce qui concerne les accords de location du port de Haïfa au moment où cet acte est adopté ; et devrait exhorter le gouvernement d’Israël à examiner les conséquences sécuritaires des investissements étrangers en Israël. »

Partager