Partager

Hier a été un jour de folie pour des milliers de voyageurs. L’aéroport a été bloqué durant des heures. Les services techniques de transporst des valises ont été débordés. Pas mal pour « l’un des meilleurs aéroports au monde ». Le mot clé hier utilisé partout, dans le grand hall de l’aéroport,  était « balagan ». Selon un blog spécialisé : « Quelle pagaille n’est-ce pas? C’est exactement cela! En yiddish באַלאַגאַנ , repris en hébreu בָּלָגָן, c’est le chaos, la foire, la pagaille. Par extension, le fiasco aussi ».

Selon i24News : « Une défaillance technique s’est produite lundi dans le système de tri des bagages à l’aéroport international Ben-Gourion en Israël, empêchant l’acheminement des valises vers les avions et retardant des dizaines de vols.

Près de sept heures ont été nécessaires pour réparer la panne, tandis que plus de 80.000 passagers sont attendus ce lundi à l’aéroport.

Plusieurs compagnies aériennes ont cependant décidé de décoller sans les bagages des passagers, qui rejoindront leurs propriétaires ultérieurement.

« On nous a dit que nous pouvions emporter l’essentiel, c’est un vrai casse-tête », a déploré un voyageur en direction du Canada.

En fin de matinée, un dispositif a par ailleurs été mis en place parallèlement au système défaillant permettant de commencer à transférer, lentement, les bagages.

Le mois dernier, le syndicat du personnel de l’Autorité des aéroports avait déclenché une grève causant également des perturbations à Ben Gurion, après la publication d’un rapport du ministère des Finances faisant état d’irrégularités dans la paie des employés ».

Partager