Partager

Bruxelles finance un programme de recherche du ministère de la Défense israélien.

L’UE a accru le soutien financier qu’elle accorde aux organismes gouvernementaux israéliens. Le ministère de la Défense d’Israël vient de commencer à récupérer des fonds de l’Union européenne, pour la première fois.

Il fait partie des bénéficiaires d’un nouveau programme de recherche de 9 millions de dollars sur l’utilisation de drones en cas de catastrophe. Connu sous le nom de Respondrone, ce programme est financé dans le cadre du programme scientifique de l’UE, Horizon 2020.

Le projet Respondrone a démarré en mai. Le mois suivant, l’ambassade de l’UE à Tel Aviv organisait une cérémonie pour honorer la façon dont les chercheurs israéliens avaient reçu plus de 820 millions de dollars de Horizon 2020.

Les représentants de l’UE apportent un soutien au ministère de la « Sécurité publique » israélien. Le ministère de la Sécurité publique d’Israël prévoit de participer à un projet, financé par l’UE, de près de 8 millions de dollars, à partir du mois prochain.

Du nom de Roxanne, ce projet va examiner la façon dont les progrès en technologie peuvent aider à identifier les membres des réseaux criminels. Entre autres participants, il y aura notamment les polices de l’Irlande du Nord et de l’Irlande du Sud, de la Grèce et de la République tchèque, ainsi que l’organisation internationale pour l’application de la loi, Interpol.

L’ambassade de l’UE à Tel Aviv se dit fière d’encourager l’innovation chez les start-ups d’Israël.

Israel Aerospace Industries est actuellement partie prenante dans au moins trois projets financés par l’UE. Il s’agit notamment du programme Respondrone susmentionné, qui implique aussi le ministère de la Défense israélien, et d’un projet distinct sur l’amélioration de la sécurité des « drones du marché de masse ».

Elbit Systems, autre grand constructeur d’avions de guerre israélien, appartient à un consortium impliqué dans un projet de 10 millions de dollars pour « sécuriser le réseau européen du gaz ».

Parmi les universités d’Israël qui pompent Horizon 2020, le Technion à Haïfa. Une brochure promotionnelle de Technion se vante de ses « liens exceptionnellement étroits » avec l’armée israélienne, et d’être la « seule source d’ingénieurs de l’aéronautique en Israël ».

 

Partager