Partager

Malgré les demandes d’annulation de son spectacle, Jennifer Lopez a continué sa prestation en Israël, marquant ainsi sa première apparition dans l’État juif.

Jeudi, Lopez a donné le coup d’envoi de l’étape internationale de sa tournée « It’s My Party » au Park Hayarkon à Tel Aviv. Avant son spectacle, des voix s’étaient élevées pour qu’elle annule, disant que ce serait une approbation des violations présumées des droits de l’homme d’Israël.

Lopez n’a pas été la première célébrité ciblée par le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions et ces dernières années, Beyoncé, Lorde et Lana Del Rey ont toutes annulé des dates de tournée en Israël.

L’étape internationale de sa tournée était une affaire de famille et Lopez s’est rendue en Israël avec son fiancé, l’ancien joueur de baseball Alex Rodriguez, et leurs enfants.

« Quel temps incroyable nous passons lors de mon premier voyage à Tel Aviv ! » Rodriguez sur Twitter. « Les gens ont été merveilleux et ont une telle énergie. Je reviendrai vous recommander de visiter ce pays incroyable ! »

Alors que certains ont félicité Lopez pour ne pas céder à la pression d’annuler, d’autres ont critiqué sa décision de se produire et une pétition lui demandant de ne pas tenir l’événement a recueilli près de 5.000 signatures. Il a mis en lumière un certain nombre de problèmes qu’il avait avec le comportement du gouvernement israélien et a noté l’impact que les artistes pourraient avoir s’ils refusaient collectivement de se produire.

Jennifer Lopez n’a pas publiquement commenté les appels à l’annulation, mais lors d’une interview avant la représentation, elle s’est déclarée « super excitée » d’être à Tel Aviv pour la première fois.

On ne sait pas quand Lopez et le reste de la famille quitteront Israël, mais après sa performance à Tel Aviv, elle se rendra à Moscou, en Russie. Le reste de sa tournée internationale comprendra également la Turquie, Malaga et l’Égypte.

Source : Newsweek & Israël Valley

Partager