Partager

La municipalité de Tel-Aviv a lancé un plan stratégique baptisé « Futurs entrepreneurs ». Première étape : enseigner la programmation, les sciences de l’informatique et le « design thinking » aux élèves âgés de 12 à 14 ans. Dans les cinq ans à venir, le département Éducation de la municipalité dirigé par Shirley Rimon prévoit de proposer le curriculum à tous les élèves, de la maternelle jusqu’à l’équivalent israélien du baccalauréat.

Selon Nilly Avinum, qui dirige la branche « Innovation et Entrepreneuriat » au département de l’Éducation de la mairie de Tel Aviv, les « élèves doivent apprendre JavaScript et HTML aussi bien que l’Anglais. Nous concevons le digital comme une quatrième langue qui leur offre la chance de faire partie d’un monde plus vaste« .

Et ce plan stratégique commence par la formation des professeurs. Plus de 30 professeurs volontaires issus de 22 écoles israéliennes ont passé cinq jours de formation dans les locaux de Wix. Au programme : pilotage de drones, introduction aux fondamentaux du machine learning ou encore initiation à l’utilisation d’un Drive.

Gad Lidror est professeur de sciences de l’informatique à l’école Tichonet, une école 100% digitale qui stocke tout son matériel pédagogique sur un cloud et organise certains cours par vidéoconférence. Il constate que ses élèves, âgés de 12 à 14 ans, sont certes rompus à l’utilisation des réseaux sociaux, mais que cela ne les dispense pas de présenter des signes de technophobie.

« S’ils n’arrivent pas à faire ce qu’ils veulent de manière intuitive, ils peuvent se bloquer complètement. Nous devons leur apprendre comment fonctionnent ces outils afin qu’ils puissent les utiliser en toute conscience. Nous devons les aider à acquérir la confiance en soi ainsi que les compétences techniques qui leur permettront d’être de bons citoyens du monde digital. »

La diversité au coeur du programme

Mais tous les élèves ne sont pas égaux devant le digital, et les inégalités sociales pèsent sur les rêves des enfants. C’est pourquoi le programme veut inclure des écoles en dehors des quartiers huppées de Tel Aviv. Objectif affiché : donner des perspectives d’avenir dans le marché de la High Tech aux enfants de zones moins favorisées, comme Yeruham dans le désert du Néguev ou Jaffa, le quartier populaire et mixte de Tel Aviv.

https://www.usine-digitale.fr

Partager