Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Depuis quelques mois, le Brésil rejoint la Chine et les États-Unis en tant qu’objectif majeur d’expansion et des start-ups israéliennes Cybereason (cybersécurité), Intervyo (ressources humaines), MyHeritage (médecine et génétique), SeeTree (agriculture), SuperUp (commerce de détail) et SysAid (logiciels) participent à ScaleUp inBrazil.

Ce programme vise à accélérer l’entrée des entreprises technologiques israéliennes dans le pays et a été créé par l’Agence brésilienne de promotion du commerce et de l’investissement (Apex-Brasil), par l’ABVCAP (Association brésilienne du capital-investissement et du capital risque) et par Israel Trade & Investment.

Les start-ups israéliennes parient sur le Brésil pour la taille du marché grand public et le potentiel d’évolutivité des solutions dans le pays. Avec 230 millions de téléphones intelligents utilisés dans le pays, les Brésiliens passent trois heures par jour sur leurs smartphones, ce qui place le pays au cinquième rang mondial pour le temps consacré aux appareils. En même temps, ces utilisateurs attendent de meilleures solutions dans plusieurs secteurs.

Selon Itzhak Reich, consul pour les affaires économiques d’Israël Trade & Investment, le Brésil est devenu la prochaine destination commerciale des entreprises technologiques israéliennes en raison de la complémentarité des comportements. « Israël a de l’expérience dans la création d’innovations et le Brésil sait comment les mettre à l’échelle grâce à l’attitude pro-innovation de ses habitants.

Entre août et septembre, les entrepreneurs retourneront en Israël pour adapter leurs produits et services. Entre octobre et novembre, ils choisiront deux semaines pour se rendre de nouveau au Brésil et tester leurs adaptations, par le biais d’une validation de principe (POC). Après les expériences, les entrepreneurs israéliens bénéficieront de six mois de soutien de la part des organisateurs de ScaleUp inBrazil sur le profil des consommateurs, des fournisseurs, des spécialistes du marché et des représentants publics et réglementaires de chaque secteur.

Source : MSM & Israël Valley

Partager