Partager

Israël : une technologie du Technion reçoit un prix de la Fondation Mauerberger

par Rédaction Ecomnews Med le
Des chercheurs de l’Institut de technologie Technion en Israël et leurs partenaires en Afrique viennent de recevoir un prix de la Fondation Mauerberger (MFF) pour le développement d’une technologie permettant de fabriquer de l’eau à partir de la chaleur. 

En Israël, des scientifiques de l’Institut de technologie de Technion et leurs partenaires africains ont remporté le Prix pour la recherche de technologies transformatives pour l’Afrique du Fond de la Fondation Mauerberger (MFF). Leur technologie permet de fabriquer de l’eau à partir de la chaleur, afin d’approvisionner en eau potable les pays du tiers monde. 

Les lauréats sont le professeur Yehuda Agnon, le professeur associé Mark Talesnick et le professeur assistant Guy Ramon, avec Leslie Petrick de l’Université du Cap en Afrique du Sud et de l’Université Mekelle d’Ethiopie. 

Un système peu cher et alimenté par des énergies renouvelables

Les chercheurs ont développé un système, à bas coût et approvisionné par des énergies renouvelables, pour tirer de l’eau à partir de l’humidité dans l’air. 

La technologie convertit de la chaleur en énergie mécanique sous forme d’une vague acoustique. Cette onde agit comme un « piston virtuel »  capable d’effectuer une action de refroidissement. La technologie ne nécessite pas d’électricité, mais utilise uniquement la chaleur locale. Elle peut donc être une solution pour les zones rurales en développement.

Qu’est-ce que le prix de la Fondation Mauerberger ? 

Le prix de la Fondation Mauerberger cherche à renforcer les liens académiques et les échanges d’idées entre des chercheurs israéliens et africains pour « exploiter des nouvelles technologies dans l’intérêt de l’humanité ». Ouvert aux scientifiques de toutes les universités israélienne, il est attribué pour la première fois cette année.

« C’est la première année que le prix est attribué, et cette année nous nous concentrons sur l’eau. L’eau est une ressource vitale, et en tant que biologiste, il peut y avoir de l’eau sans vie, mais il ne peut pas y avoir de vie sans eau » a déclaré Sylvia Earl, biologiste à The Times of Israel. 

Le second lauréat du prix était un groupe de recherche de l’Université Ben-Gurion du Negev en Israël.

Léa Christol 

http://ecomnewsmed.com/article/4705/israel-une-technologie-dutechnionrecoit-un-prix-de-la-fondationmauerberger—

Partager