Partager

Un article de Jean Klein pour Israël Valley. Même si le module de vaisseau lunaire israélien s’est écrasé en avril dernier, son principe pourrait perdurer lors de futures missions sur la Lune.

La société américaine Firefly Aerospace a annoncé qu’elle s’associe à Israel Aerospace Industries (IAI) pour créer un nouveau véhicule lunaire basé sur les plans du vaisseau spatial accidenté. Firefly indique que cet atterrisseur s’appuiera sur les  » leçons apprises  » de l’accident pour s’assurer que le nouvel atterrisseur ne subira pas le même sort.

Si Beresheet avait réussi, il aurait été le premier véhicule à financement privé à toucher la surface de la Lune, mais son atterrissage a été interrompu lorsque le moteur principal de l’engin spatial s’est temporairement arrêté pendant la descente vers la surface, ce qui a provoqué son écrasement.

Après l’accident, l’organisation à but non lucratif qui exploitait l’atterrisseur, SpaceIL, avait prévu d’envoyer un autre atterrisseur sur la Lune appelé Beresheet Shtayim, ou Beresheet « Two ». Mais le mois dernier, SpaceIL a finalement décidé d’abandonner le deuxième Moonshot pour se concentrer sur une mission spatiale non divulguée.

Maintenant, les composants de la conception Beresheet ont une nouvelle chance d’atterrir sur la Lune. Firefly Aerospace est l’une des neuf entreprises sélectionnées par la NASA dans le cadre du programme CLPS de l’agence. Si 3 d’entre elles sont déjà choisies pour envoyer le tout premier engin spatial sur la Lune, m est toujours en lice et pourrait être sélectionné pour des missions futures.

Si Firefly monte une mission lunaire, l’atterrisseur de la compagnie, appelé Genesis, tirera profit de la conception des Beresheet ainsi que de l’expérience de vol de l’équipe IAI. Firefly Aerospace est ravie de s’associer à Israel Aerospace Industries pour fournir la seule conception d’atterrisseur éprouvée en vol du programme CLPS de la NASA. Le nom de l’atterrisseur est aussi un clin d’œil à Beresheet, qui signifie « Genèse » en hébreu.

Source : The Verge & Israël Valley

Partager