Partager
Rita, née à Téhéran, est une chanteuse israélienne d’origine iranienne qui a débuté sur scène en 1986 en tentant de représenter Israël au Concours Eurovision de la chanson. Elle ne fut pas sélectionnée cette année-là, mais retenta sa chance en 1990 avec la chanson Shara Barechovot (Je chante dans la rue). Elle se classera 18e avec 16 points.

Rita Jahanforuz, de son nom de complet,  a été mariée à Rami Kleinstein, chanteur-compositeur. Il a produit le premier album de Rita. Ils ont tous les deux une petite fille Meshi. Ils divorcent en septembre 2007.

LE PLUS. Top des meilleures compilations israéliennes.
Cette compilation des géants de la musique israélienne, tous genres musicaux confondus, vous fera voyager dans la culture musicale israélienne. Découvrez ou redécouvrez simplement ces chansons populaires emblématiques que tous les Israéliens connaissent. (Se connecter sur le lien ci-dessous, en bas de cet article…)

Moshe Peretz et Omer Adam : “Mahapecha” (Live), 2015

Représentant la musique israélienne moderne de style Mizrahi (oriental), Moshe Peretz et Omer Adam sont les artistes les plus charismatiques de leur genre, connus pour leur style et leur sourire contagieux.
La musique de cet album reprend le meilleur des deux artistes y compris leurs chansons emblématiques. Leur répertoire peut être entendu n’importe où, en boite de nuit, aux spectacles de danse folklorique israélienne, comme à la radio.

Des chansons de l’album que tous les Israéliens connaissent: «Hi Rak Rotzah Lirkod» (Elle veut juste danser), «Zikukim» (Feu d’artifice).

Groupe Teapacks (Tipex) : «Kol Ha’Lehitim» (Les plus grands succès), 2003

Un collectif original composé de 9 membres, Teapacks, dirigé par Kobi Oz, a apporté une ambiance funky et rock dans les années 90 et au-delà. Leur style caractéristique comprend des paroles narratives et un son de musique du monde faisant largement usage de l’accordéon, de l’orgue et du oud.

Des chansons de l’album que tous les Israéliens connaissent: «Eyzeh Olam» (Quel monde), «B’toch Niyar Iton» (Roulé dans un journal).

Ariel Zilber : « Best Of », 2013

Ce chanteur, compositeur et compositeur âgé de 75 ans est issu d’une famille de musiciens et a fait ses débuts dans le groupe Tamuz, qu’il a formé avec Shalom Hanoch.
Plus tard, en solo, ses succès lui ont valu un prix d’excellence pour l’ensemble de ses réalisations en 2014 de la Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique en Israël (ACUM), et à nouveau en 2016 de l’Union israélienne des artistes interprètes. Inutile de dire que sa musique a eu un impact sur la culture pop israélienne.

Des chansons de l’album que tous les Israéliens connaissent: «Rutzi, Shmulik» (Run, Shmulik), «Betty Bam», «Ten Li Koah» (Donne-moi de la force).

 Rita : Album: “Rita Osef” (Collection Rita)

Ambassadrice de la culture contemporaine entre son Iran natal et Israël, Rita occupe une place particulière dans le cœur des Israéliens.
Comme celle de Céline Dion, la voix vaporeuse de Rita est entendue sur les ondes radio et en concert depuis le milieu des années 80. Cette collection de ses plus grands succès prouve la pérennité de son succès.

Des chansons de l’album que tous les Israéliens connaissent: «Shvil Habricha» (Le chemin de la fuite), «B’gida» (Trahison). “Michakeh” (attendez).

https://mailchi.mp/paris/focus-top-15-des-meilleures-compilations-israliennes?fbclid=IwAR2JLP7qp4LPFALx4S0X04fHSftFe5IpX67HZutP7kfs9lBjNomL5TqdsnQ

Partager