Partager

Le bureau du Premier ministre Benjamin Netanyahu a annoncé ce mercredi sa rencontre avec la délégation des parlementaires français actuellement en visite en Israël. La rencontre a eu lieu dans ses bureaux, à Jérusalem. IsraelValley a eu l’occasion de rencontrer une personnalité exceptionnelle dans la délégation. Il s’agit de Joachim Son-Forget qui nous a parlé avec beaucoup d’enthousiasme de son séjour en Israël. Joachim Son-Forget est né à Séoul le 15 avril 1983. Abandonné dans les rues de la capitale sud-coréenne alors qu’il n’était âgé que de quelques mois, il a ensuité été recueilli dans un orphelinat puis adopté par un couple de Français.

« J’ai un amour profond pour Israël. Par ailleurs, je pense qu’il y a un travail pédagogique à faire. On le voit avec la forte montée de l’antisémitisme, et c’est très important qu’il y ait une délégation parlementaire ici », a affirmé Joachim Son-Forget. Le député des Français de Suisse et du Liechtenstein Joachim Son-Forget a été, en juin 2017, l’un des mieux élus de l’Assemblée nationale. Militant d’En Marche, il a quitté le mouvement fin 2018. Il a depuis lancé sa formation «Je suis Français et européen». Ses propos :  » J’aime la politique, j’aime ce que je fais, mais je souhaite continuer à le faire avec sincérité et honnêteté, et cela peut prendre des formes variées, en étant député, entrepreneur ou… président de la république, voire élu suisse ».

LE PLUS. (Times of Israel). « Parmi les députés présents, on retrouve notamment Aurore Bergé (LREM), présidente du groupe d’amitié France-Israël à l’assemblée, Meyer Habib (UDI), Simon Sutour (PS) ou encore Joachim Son-Forget (UDI).

« Il est très important que la France et le reste de l’Europe fassent exactement ce que l’Argentine a fait récemment, à savoir déclarer le Hezbollah comme un groupe terroriste, a déclaré le Premier ministre durant la rencontre. Il s’agit de la principale organisation terroriste au Moyen-Orient et dans le monde, qui opère des terroristes sur le sol européen. »

« Le plus important est donc de désigner le Hezbollah comme une organisation terroriste et je pense que cela devrait être fait immédiatement », a-t-il ajouté.

Mardi soir, la délégation avait participé à un diner de gala dans le quartier de Mamilla à Jérusalem. Amir Ohana, ministre israélien de la Justice, était également présent en tant qu’invité d’honneur.

« Je crois que c’est très important qu’il y ait des contacts réguliers entre les parlementaires français et les institutions israéliennes, avec parfois des points de vue différents », a déclaré Simon Sutour.

Dans un entretien au JPost mercredi, Constance Le Grip, députée LR et ancienne conseillère du président Nicolas Sarkozy, a, elle, affirmé que « la France devrait être plus courageuse dans sa politique étrangère et davantage capable d’identifier ses vrais amis dans la région ». La responsable a ajouté souhaiter que « [son] pays soutienne davantage la démocratie israélienne et, sur certains points, ne soit pas si naïf ».

« Israël est un pays ami et allié et notre enjeu est de banaliser les relations entre les deux pays indépendamment du conflit israélo-palestinien », avait auparavant déclaré Aurore Bergé ».

 

IsraelValley et https://fr.timesofisrael.com/des-parlementaires-francais-rencontrent-benjamin-netanyahu/

Partager