Partager

Social Finance Israel (SFI) vient de lancer un appel à fonds à impact social pour améliorer les performances en mathématiques des élèves du secondaire de la communauté bédouine du pays. L’objectif du programme, présenté aux Nations Unies, est d’augmenter le nombre d’élèves qui s’inscrivent dans des cours de mathématiques de niveau supérieur dans la ville de Rahat, qui n’est actuellement que de 15%.

SFI est une association à but non lucratif fondée par Ronald Cohen et Yaron Neudorfer qui coopère avec le gouvernement et le secteur privé pour créer des mécanismes d’impact social positif. Elle a réuni 45 millions de shekels (12,7 millions de dollars) en obligations à impact social, également connues sous le nom de projets de paiement à la réussite.

Sa première levée de fonds, d’une valeur de 8 millions de shekels, visait à réduire le taux d’abandon des étudiants en informatique de l’enseignement supérieur.

« Sur la base des résultats obtenus jusqu’à présent, on estime que les investisseurs récupéreront leur argent, majoré d’un intérêt annuel d’environ 4 % « , a déclaré M. Neudorfer.

Parmi les projets en cours de réalisation figure aussi un programme visant à atténuer la solitude des personnes âgées et à sortir les familles de la pauvreté.

SFI travaille également avec OurCrowd, un investisseur de financement populaire, pour lancer un fonds de 30 millions de dollars à investir dans des startups liées à l’impact social.

L’an dernier, ces nouvelles entreprises ont réuni 1,6 milliard de dollars, soit 23 % de tous les capitaux levés.

En janvier, Bridges Israel a réuni 60 millions de dollars pour un fonds d’investissement d’impact auprès d’investisseurs tels que Israel Discount Bank et Psagot Investment House. (1 $ = 3,5500 shekels).

Source :Reuters & Israël Valley

Partager