Partager

L’INFO A RETENIR CETTE SEMAINE. Le Groupe Suisse Nestlé est très présent en Israël depuis bien longtemps. Encore une nouvelle étape pour ce groupe dans l’Etat Hébreu :

« Nestlé transfère ses activités de glaces en Israël à sa co-entreprise Froneri formée avec le britannique R&R. A l’issue de la transaction, dont le montant n’a pas été dévoilé, Froneri combinera désormais les activités de Nestlé en Europe, l’ensemble du Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Froneri a accepté le principe d’acquisition de l’israélien Noga Ice Cream, propriété de Nestlé à 100%. La co-entreprise a confirmé que l’équipe de direction de Noga Ice Cream restera en place.

A. Leader mondial sur le marché des semi conducteurs, ST Micro fournit des produits et des solutions intelligentes qui consomment peu d’énergie et sont au cœur de l’électronique que chacun utilise au quotidien. La firme a signé en Juin un accord avec l’Israel Innovation Authority dans le domaine de la « smart mobility ».

Stéphane Chouchan arrive en 2004 chez STMicroelectronics, d’abord au marketing puis comme Country Manager pour Israël; il suit aussi les sujets liés à l’innovation dans la région EMEA. L’une de ses missions: mettre à profit son expérience du marché israélien pour promouvoir les coopérations techniques et commerciales entre Israël et l’Europe.

Un accélérateur et des projets French Tech pour rapprocher les deux pays.

Aujourd’hui, le profil et le savoir-faire de Stéphane Chouchan lui permettent de naviguer entre les deux pays: “Nous avions déjà acquis en 2012 l’entreprise israélienne bTendo, qui est devenue un de nos centres de R&D.

J’ai lancé l’accélérateur ST-Up en janvier 2018 en Israël pour aider des startups israéliennes à réaliser leurs projets hardware innovants plus vite, et à croître plus rapidement, dans un esprit partenarial à long terme. 

L’innovation technique est une priorité pour notre groupe et je suis convaincu qu’Israël a un rôle à jouer, explique Stéphane Chouchan.

 STMicroelectronics collabore depuis un an avec AdaSky, une start-up israélienne qui met la technologie de l’infrarouge lointain au service du marché automobile pour permettre aux véhicules de demain.

Selon ses termes, la caméra thermique FIR développée par AdaSky incorporera des circuits intégrés en silicium personnalisés développés conjointement et fabriqués par STMicroelectronics.

Baptisée ‘Viper’, la solution de détection complète d’AdaSky permet aux véhicules autonomes de voir et appréhender les routes et leurs environnements dans toutes les conditions de conduite.

B. Nouveau partenariat prestigieux pour Starburst, premier incubateur mondial de start-up pour l’aéronautique et le spatial.

Israël Aerospace Industry (IAI), premier groupe d’armement et d’aérospatial public israélien, notamment connu pour ses drones Heron TP, a choisi l’entreprise française comme opérateur de son futur «innovation international center». Il est destiné à accompagner des start-up innovantes. Dans le cadre de ce partenariat, Starburst a ouvert des bureaux dans le quartier de Sarona, au cœur de l’Innovation District de Tel-Aviv.

L’objectif d’IAI est, dans un premier temps, d’incuber des jeunes sociétés aux idées et technologies prometteuses «en particulier dans le domaine des applications logiciels» dans l’intelligence artificielle et la cybersécurité. Puis, de les «brancher» sur son propre réseau interne de chercheurs. Quelque 10 millions de dollars seront injectés en phase de démarrage afin d’accompagner entre 15 et 20 projets de start-up par an.

C. Rakefet Russak-Aminoach a été présidente et directeur général de Bank Leumi le-Israel B.M. depuis le 1er mai 2012. Elle figurait trois fois sur la liste des « 100 femmes les plus influentes dans le monde des affaires » du magazine Fortune et était la seule Israélienne sur ces listes.

Rakefet Russak-Aminoach va rejoindre la firme israélienne Team8, un « groupe de réflexion et investisseur en cybersécurité ». Team8 et Moody’s Corp, l’agence de notation, ont déclaré qu’ils créeraient une co-entreprise pour ce qui, espère-t-on, deviendra une norme mondiale pour évaluer la vulnérabilité des entreprises aux cyber-attaques.

D. L’agence de notation Moody’s et le cybergroupe israélien Team8 ont lancé une joint-venture qui aidera les entreprises à diminuer leur vulnérabilité aux cyberattaques et créera une référence mondiale.

Tout comme les banques peuvent vérifier leur stabilité au moyen d’un stress test, Moody’s et Team8 sont en train d’élaborer un cadre pour mesurer les défenses des entreprises et leur degré de préparation à de telles attaques par rapport à d’autres entreprises et dans le temps.

Le service sera un outil pour les entreprises qui s’engagent dans des fusions et acquisitions ou qui achètent des polices d’assurance cybernétique, a déclaré Derek Vadala, directeur général de la coentreprise qui a récemment été à la tête du groupe cyber-risque de Moody’s.

« Les entreprises qui font des affaires les unes avec les autres dépensent de plus en plus de ressources pour comprendre le risque associé à faire des affaires avec des tiers et des quatrièmes parties « , a déclaré Nadav Zafrir, PDG de Team8, à Reuters en marge d’une cyber conférence de l’Université de Tel Aviv.

« Nous pensons que non seulement cela ralentit déjà l’économie, mais que cette tendance va continuer à se détériorer « , a ajouté M. Zafrir, ancien commandant de l’unité de renseignement militaire 8200 de l’élite israélienne.

La cybersanté des entreprises a également eu par le passé un impact sur les notations de crédit. En mars, Standard & Poor’s a déclassé l’agence d’évaluation du crédit Equifax d’Atlanta en raison des répercussions possibles d’une atteinte à la protection des données en 2017.

La nouvelle société sera basée à New York et en Israël et comptera initialement une douzaine d’employés, mais devrait atteindre des centaines dans les années à venir.

Créateur de startups de cyberdéfense, Team8 est soutenu financièrement par Moody’s et d’autres grandes entreprises comme Microsoft, Airbus et Qualcomm.

 

Partager