Partager
Quelques habitants de Tel-Aviv demandent au tribunal d’obliger la ville à exiger l’obtention d’une licence d’exploitation ainsi qu’un permis d’utilisation pour tous les exploitants professionnels d’Airbnb. Les plaignants demandent également que la ville intente une action en justice contre toute personne qui exploite une entreprise de location d’appartements à court terme sans ces deux permis.

Selon la pétition, les demandeurs sont tous propriétaires d’appartements et vivent dans des immeubles où les appartements sont utilisés en permanence comme locations à court terme.
Environ 9.600 appartements à Tel-Aviv sont actuellement loués via Airbnb selon les plaignants, la plupart dans les quartiers les plus centraux de la ville. Bien qu’ils soient désignés comme des espaces résidentiels, ils sont exploités comme une entreprise permanente sans les permis requis, dérangeant les résidents de la ville et nuisant à l’atmosphère dans les quartiers.
Parmi les nuisances nommées par les plaignants figurent des nuisances sonores, des problèmes d’hygiène causés par les locataires à court terme qui jettent des ordures dans les aires communes, obstruent les réseaux d’égouts et causent des dommages aux biens communs, et une consommation excessive d’alcool et de drogues illégales.

Source Deplacements Pros

Partager