Partager
Imaginez que, à l’échelle nationale, tous les PV dressés pour excès de vitesse soient annulés d’un coup de baguette magique. C’est arrivé, en Israël.

Certains ont plus de chance que d’autres. Une bataille juridique a donné raison à ceux qui déclaraient que les contraventions pour excès de vitesse établies par les caméras du système de vidéo-verbalisation dans l’état d’Israël n’étaient pas fiables.
Résultat, le tribunal d’Akko (ou Acre) situé au nord de la baie de Haïfa a statué en déclarant que « les caméras en question ne sont pas assez précises pour constituer une preuve légale d’une infraction de circulation ».
Résultat, tous les PV dressés au cours de ces 13 derniers mois pour ce motif ont été purement et simplement annulés, a annoncé la police israélienne.
Ainsi, ce sont des dizaines de milliers d’usagers de la route qui avaient été « pris par la patrouille » qui seront amnistiés.
Cependant, cette amnistie vient de prendre fin après une batterie de tests qui rend désormais légalement réglementaires les dites caméras.

Source Auto News

Partager