Partager

Alors que le marché européen du khât s’est fermé aux agriculteurs africains il y a 3 ans, Israël vient d’ouvrir le sien par l’intermédiaire de l’importateur israélien Teffcom Dasa.

Si un permis officiel d’exportation été signifié fin mai 2018, ce n’est que tout récemment que les livraisons se sont faites après que les agriculteurs aient satisfait aux exigences strictes en matière de licence et de documentation d’importation de végétaux, notamment un certificat phytosanitaire qui confirme l’origine du matériel végétal.

L’envoi arrivera dans des conteneurs fermés, et l’emballage doit être inutilisé et ne doit pas contenir de matières organiques et les exportateurs doivent « déclarer dans le certificat phytosanitaire si les plantes mères ont été inspectées pendant la croissance active et sont exemptes de virus et de nématodes parasites des plantes ».

Si le khat n’était pas autorisé à entrer en Israël, c’est qu’il y avait des problèmes concernant la bonne documentation et en particulier les permis et licences. L’administration khéniane est maintenant en mesure d’aider les agriculteurs à obtenir la certification adéquate de Kephis et de la Kenya Agricultural Livestock and Research Organisation (Kalro).

Au cours des deux dernières semaines, les agriculteurs ont exporté environ 400 kilogrammes par semaine, a déclaré M. Munjuri, et le volume des exportations hebdomadaires vers Israël devrait atteindre environ 200 tonnes à mesure que les agriculteurs adopteront le nouveau marché. L’Éthiopie reste l’un des principaux exportateurs de khât sur le marché israélien. Israël est l’un des principaux marchés miraa en raison de la consommation croissante de jus de khat, en particulier parmi les fêtards, principalement les immigrants yéménites.

Le khat est un arbuste originaire d’Éthiopie, dont la culture s’est étendue à l’Arabie (surtout au Yémen) vers le XVe siècle. Il est consommé par les habitants de ces régions qui en mâchent longuement les feuilles pour leur effet stimulant et euphorisant comparable à celui de l’amphétamine.

Source : Business Daily Africa & Israël Valley

 

Partager