Partager

Au cours des 20 dernières années, les budgets de tous les ministères ont doublé sauf celui des Affaires étrangères qui a été réduit et qui représente aujourd’hui la somme dérisoire de 1,3 milliards de shekels par an, selon Hanan Goder, ambassadeur israélien et membre du syndicat des employés du ministère.

« Ces derniers temps, nous n’avons pas de budgets pour les activités. On a seulement de l’argent pour payer les locations et les salaires, et parfois les factures d’électricité. Et aujourd’hui, on n’a plus d’argent pour acheter de l’encre pour nos imprimantes. Pas d’argent pour acheter du café. Pas d’argent pour les déplacements », a-t-il expliqué cette semaine au Times of Israël.

L’Etat juif a cessé de payer ses droits d’adhésion à plusieurs organisations internationales, telles que le Conseil européen, l’Union pour la Méditerranée ou le Programme de développement des Nations unies (UNDP).

« C’est sidérant. On parle là de l’Etat d’Israël – membre de l’OCDE, avec l’un des PIB les plus élevés dans le monde, la start-up nation. On est allés jusqu’à la Lune mais on est dans l’incapacité de payer nos droits d’adhésion à toutes ces organisations », dit Goder.

https://fr.timesofisrael.com/marginalises-les-diplomates-israeliens-menacent-de-nuire-a-letat/

Partager