Partager
Nouvelle étape pour QEDIT, qui s’agrandit, et va ce prochain week-end changer d’adresse. De nouveaux locaux superbes. En juillet 2019, le Forum économique mondial (WEF) a choisit la startup israélienne QED-it dans sa liste de pionniers technologiques utilisant l’innovation pour résoudre des problèmes graves. Le Forum économique mondial, basé en Chine, a sélectionné QEDIT et 3 autres sociétés israéliennes dans sa liste des 56 pionniers de la technologie à l’horizon 2019. La cohorte de cette année a été sélectionnée par un comité composé de 59 experts, investisseurs et entrepreneurs en technologie de pointe.
QEDIT. Toute l’équipe de QEDIT va se retrouver à deux pas de Rothschild Boulevard à Tel-Aviv. Fondée par une équipe de niveau mondial, composée de Jonathan Rouach, du professeur Aviv Zohar et de Ruben Arnold, QEDIT a développé le Zero-Knowledge Blockchain : une plateforme qui combine les avantages de la coordination entre acteurs (technologie blockchain) aux impératifs de non-divulgation de données pour des raisons réglementaires ou business (Cryptologie du Zero-Knowledge Proof).
Jonathan Rouach, Ruben Arnold et Youval Rouach ont auparavant cofondé Bits of Gold, la première plateforme d’achat et de vente de bitcoin en Israël. Ruben Arnold a travaillé comme consultant chez McKinsey. Aviv Zohar est un professeur à l’École d’Ingénierie et d’Informatique à l’Université hébraïque de Jérusalem. En fournissant la preuve pour tous, mais la donnée pour personne, le Zero-Knowledge Blockchain permet d’entrer dans l’ère de la confiance généralisée.

Paris, juin 2019 QEDIT​, la startup franco-israélienne dont la technologie Zero-Knowledge Proof permet de préserver la confidentialité des données sur des réseaux décentralisés, annonce le lancement officiel de son produit QEDIT Asset Transfer (QAT). Un an après l’entrée en vigueur du RGPD, la solution professionnelle de QEDIT préserve la confidentialité des transferts à grande échelle sur la blockchain. Pour rappel, en mai 2019, QEDIT a annoncé une levée de fonds de 10 millions de dollars en série A.

Pour Jonathan Rouach, CEO et co-fondateur de QEDIT, « Le lancement du QEDIT Asset Transfer est l’aboutissement des efforts inlassables que nous avons déployés pour concevoir une solution de transfert d’actifs numériques qui préserve la confidentialité et soit en conformité avec la réglementation. Depuis l’entrée en vigueur du RGPD, il y a un an, les entreprises sont confrontées à un cadre réglementaire beaucoup plus complexe, en particulier pour les technologies comme la blockchain, dans lesquelles les données sont gérées par plusieurs parties. QEDIT aide les entreprises à se conformer à un environnement réglementaire contraint sur la gestion des données privées dans leur utilisation des registres distribués (​distributed ledgers) et de la blockchain d’entreprise ».

La solution QEDIT Asset Transfer garantit que, lors du transfert d’actifs, le protocole Zero-Knowledge Proof atteste de la validité de la transaction, sans partager les détails de la transaction. Le protocole de QEDIT peut venir s’insérer dans toute blockchain, publique ou privée. La solution de QEDIT permet aussi aux banques de garantir la confidentialité quand elles transfèrent des actifs sur des réseaux décentralisés. Enfin, grâce à la solution de QEDIT, les entreprises peuvent mettre en place, avec tout leur écosystème, des systèmes de gestion de la supply chain qui préservent la confidentialité.

Plusieurs entreprises et industries, en France et à l’étranger, explorent ou adoptent la solution de QEDIT. Ant Financial, VMware, et Thales comptent ainsi parmi les partenaires du QEDIT Asset Transfer. « Aujourd’hui, nous sommes heureux de lancer une solution prête à l’emploi pour les entreprises, afin que ces dernières puissent répondre aux problèmes de longue date qui ont limité l’adoption de la blockchain d’entreprise » conclut Jonathan Rouach.

Partager