Partager

Un article de Guillaume Lenorman pour Israël Valley. Mi-juin, une cérémonie s’est déroulée à Rome, au Vatican, pour célébrer le 25ème anniversaire des relations diplomatiques entre le Saint-Siège et Israël dans la Grande Synagogue de Rome.

« Le processus de paix et l’avenir de la région sont au cœur du pape et du Saint-Siège « , a déclaré M. Parolin, Secrétaire d’Etat du Vatican.  « Le Saint-Siège et l’État d’Israël sont appelés à unir leurs forces pour promouvoir la liberté religieuse – de religion et de conscience – comme condition indispensable pour protéger la dignité de tout être humain et pour lutter ensemble contre l’antisémitisme « , a-t-il déclaré.

Parolin a dit que la nature particulière de la relation entre Israël et le Saint-Siège découle du caractère unique de la Terre Sainte.

« Jérusalem, la ville de la paix, est en son cœur, le patrimoine commun de tous les fidèles des trois grandes religions monothéistes et du monde entier », a-t-il dit.

« Notre engagement religieux et politique favorise la vocation de la ville à être un lieu de réconciliation et de rencontre entre les religions, ainsi qu’un symbole de respect et de cohabitation pacifique.

Pour marquer cet anniversaire, le Pape François a invité tous les croyants et non-croyants à consacrer « une minute de paix », une minute de prière et de réflexion pour « un monde plus fraternel ».

Le Saint-Siège a établi des relations diplomatiques complètes avec Israël avec l’Accord fondamental signé en décembre 1993, qui énonce un engagement commun à coopérer à la lutte contre l’antisémitisme, à la promotion des échanges universitaires et à l’encouragement des pèlerinages chrétiens.

Les missions diplomatiques à Tel Aviv et au Vatican ont ouvert le 15 juin 1994. Chacun des papes suivants s’est rendu en Israël depuis la signature de l’accord. Saint Pape Jean-Paul II en 2000, le Pape Benoît XVI en 2009 et le Pape François en 2014.

Le pape Pape François s’était aussi engagé en intervenant à la conférence internationale sur la lutte contre l’antisémitisme en 2018.

Source : Catholicworldreport & Israël Valley

 

Partager