Partager

Un nouveau système d’alerte anticollision destiné aux tramways sera testé cet été à Prague. Développé par l’entreprise israélienne Mobileye, il est censé améliorer la sécurité des transports en commun dans la capitale tchèque, où le nombre d’accidents de tramways augmente progressivement depuis 2011.

Le système d’alerte de la société Mobileye est le troisième déjà à être testé sur les tramways pragois, après l’échec des négociations menées par la société des transports en communs à Prague (DPP) avec deux autres fournisseurs en équipements de sécurité, la société américaine Protran et l’entreprise allemande Intelligence on Wheels.
Le nombre d’accidents de trams à Prague augmente depuis 2011, où il s’est élevé à 1279 par an, contre 1585 accidents survenus en 2018.
« Le nombre total n’est pas vraiment révélateur, car il inclue des accidents banals.
Ce qui est important, c’est le nombre de collisions avec les piétons et les autres moyens de transport », a déclaré Milan Slunečko de la société DPP. Le nombre de collisions graves augmente, lui aussi, depuis 2013.
Tous les tramways pragois devraient être désormais équipés d’un système d’alerte anticollision qui prévient immédiatement le conducteur et active le freinage automatique en cas d’urgence.
Actuellement, la société des transports en commun dispose de 865 tramways. Le prix de l’installation du système d’alerte développé par la société israélienne Mobileye est évalué à 100 000 couronnes (environ 4 000 euros) pour un tramway, tandis que les frais de réparation des wagons endommagés s’élèvent à 100 millions de couronnes par an (88,3 millions d’euros).
Les tests des systèmes anticollision sont effectués en collaboration avec l’université technique de Prague ČVUT.

Source Radio Prague

Partager