Partager

Qui sera le prochain Ambassadeur de France en Israël? La question est pertinente. L’Ambassadrice Le Gal va quitter son poste durant l’été. Selon des informations IsraelValley le prochain Ambassadeur de France a été désigné. Un énarque bon teint, né en France, la cinquantaine, qui connait le Quai d’Orsay comme sa poche. Ses études et son CV est très impressionnant. Une forte personnalité qui connait très bien le domaine de la sécurité. Un grand expert de l’Europe. Né en France, marié. Son nom? Sous Embargo! IsraelValley attend avec patience. Le nom  de  l’heureux élu sera connu le 14 juillet. Sauf si…

LE PLUS. HuffPost Maroc : « DIPLOMATIE – Rien n’est encore acté officiellement mais son nom circule dans les couloirs de l’Élysée. Hélène Le Gal, actuelle ambassadrice de France en Israël, est pressentie pour prendre la tête de l’ambassade de France à Rabat, en septembre prochain.

Selon une source proche de la présidence française, la diplomate, ancienne conseillère Afrique du président François Hollande, en poste à Tel Aviv depuis bientôt trois ans, pourrait quitter l’Etat hébreu pour rejoindre le Maroc.

L’actuel ambassadeur de France dans le royaume, Jean-François Girault, devrait en effet quitter ses fonctions à la fin de l’été après quatre ans de service. Le jeu de chaises musicales devrait se jouer lors de la traditionnelle conférence des ambassadeurs et des ambassadrices français, qui a lieu chaque année à Paris à la fin du mois d’août.

Âgée de 51 ans, Hélène Le Gal, diplômée de l’Institut d’études politiques de Paris (Sciences Po), a fait ses premières armes dans la diplomatie à la fin des années 80 à Ouagadougou, au Burkina Faso, en tant que deuxième secrétaire à l’ambassade de France. Passée ensuite par le ministère des Affaires étrangères en tant que rédactrice, elle a occupé le poste de première secrétaire de l’ambassade de France à Tel Aviv puis Madrid dans les années 90.

Elle a ensuite été nommée conseillère technique auprès du ministre délégué à la coopération et à la francophonie, puis conseillère à la représentation permanente de la France auprès de l’Union européenne à Bruxelles au début des années 2000.

Après un nouveau passage au sein du ministère des Affaires étrangères et européennes, en tant que sous-directrice Afrique centrale et orientale, elle occupe le poste de consule générale de France à Québec entre 2009 et 2012, puis est nommée conseillère Afrique à la présidence de la République entre 2012 et 2016, avant de s’envoler en Israël où elle prend ses fonctions à la tête de l’ambassade en septembre 2016.

Selon une source proche de l’ambassade de France au Maroc, le nom du (ou de la) futur(e) ambassadeur(rice) est “un secret plus que bien gardé”, compte tenu de la sensibilité du poste. L’ambassade de France au Maroc est en effet une des représentations diplomatiques stratégiques pour l’Hexagone, étant donné les liens historiques noués entre les deux pays et les enjeux politiques, sociaux et économiques importants.

Contactée par le HuffPost Maroc, la cellule communication de l’ambassade de France à Rabat n’a pas souhaité faire de commentaire. Le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI) n’a pour sa part pas répondu à nos sollicitations.

L’ambassadeur de France dans un pays étranger est nommé par le président de la République française en conseil des ministres, sur proposition du ministre des Affaires étrangères. Il doit ensuite obtenir l’agrément du pays où il se rend, rappelle le ministère français des Affaires étrangères sur son site. »

Partager