L’Histoire extraordinaire de Galit, comptable à Beer Sheva (Israël). « Je riais beaucoup ».

By |2019-06-09T09:12:01+03:00juin 9th, 2019|Categories: SANTE|
Partager

« Il y a un an et demi, j’ai commencé à remarquer que chaque fois que je riais beaucoup, je ressentais une pression et une douleur dans la tête, dans la partie située derrière mon œil droit », a déclaré Galit Avraham, âgée de 46 ans, qui exerce le métier de comptable à Beer Sheva.

« Galit est très positive et rit beaucoup, de tout son cœur », explique son mari Zadok, « La douleur était si forte après chaque éclat de rire que j’ai commencé à lui demander d’arrêter parce que ce n’était pas bon pour elle. Nous savions tous les deux qu’elle souffrirait le lendemain de douleurs intenses, de vertiges et de pertes d’équilibre. »

Galit dit avoir souffert pendant deux mois avant de se tourner vers son médecin de famille. « J’ai décidé de contacter mon médecin de famille qui a fait appel à un neurologue qui m’a prescrit un scanner. À partir de là, tout est devenu clair et sans équivoque: j’avais un anévrisme au cerveau. »

Galit et son mari ont immédiatement contacté le professeur Jose Cohen, responsable de l’unité de cathétérisme cérébral à l’hôpital Hadassah. Il a procédé à un examen pour affiner le diagnostic et a découvert l’anévrisme. Il m’a expliqué que je devais subir un cathétérisme en urgence pour fermer l’anévrisme qui mettait ma vie en danger.  »

« L’anévrisme cérébral de Galit prenait du volume chaque fois qu’elle riait et provoquait un effort corporel important », explique le professeur Cohen. « Il appuyait sur les structures autour et il y avait un risque de saignement. Les statistiques montrent que 50% des cas aboutissent à la mort. » Elle a sans aucun doute été traitée en dernière minute et sa vie a été sauvée avant qu’il ne soit trop tard.

Aujourd’hui, alors que tout cela est derrière elle, elle confie: « Maintenant que le cathétérisme cérébral a été effecteur, et que tous les tests sont normaux – je suis plus heureuse que jamais. » Le professeur Cohen est serein et je le suis aussi », conclut-elle en riant. « Désormais, je ris librement sans aucune douleur. »

Source : Ynet

http://www1.alliancefr.com/actualites/une-israelienne-sauvee-dun-anevrisme-cerebral-grace-a-son-rire-6076066

À Découvrir Aussi

הישראלים שגילו את הרשת החברתית להשקעות נדל »ן שיוצרת מהפכה של ממשTheMarker

הגיע לישראל CITROEN C5 AIRCROSS – תשכחו מכל מה שידעתם על קרוסאוברcitroen

?כיצד אנחנו חוסכים מיליון שקל בשעהEnergetic blog

Partager