Partager

Un article de Guillaume Lenorman pour Israël Valley. En 1942, Winston Churchill a créé les X-Troop, commando pas comme les autres ayant dans ses rangs, des Juifs allemands, autrichiens, ou encore des tchécoslovaques, ayant du fuir leurs pays du fait de l’invasion nazie.

Si au début, ils n’étaient pas destinés à combattre, en raison des risques d’espionnage qu’ils représentaient, leurs connaissances linguistiques et leur motivation furent rapidement exploitées par les Alliés. Puis, après un entraînement au pays de Galles et en Ecosse, ils furent aptes à intervenir en action armée.

Lors du débarquement, outre leur rôle de traducteurs et de guides pour les troupes fraîchement débarquées (interrogatoires de prisonniers, lecture des panneaux de circulation et décryptage des cartes ou autres messages interceptés), on leur a confié des missions de renseignements, indispensables pour préparer l’arrivée des troupes alliées et faciliter leur progression.

Ces soldats pas comme les autres ont payé un lourd tribut. Au total, sur les 44 commandos de la « Troupe X » qui ont participé au Débarquement, vingt-sept ont été tués, blessés ou fait prisonniers, selon la BBC. Pourtant, peu furent décorés et leurs histoires restent peu étudiées, parce que ces hommes n’ont jamais combattu ensemble, mais ont été disséminés dans différentes unités où les commandants préféraient récompenser en priorité leurs hommes.

En septembre 1945, le commando est dissous, mais bon nombre de ses membres ont continué à travailler au sein des forces d’occupation, traquant par exemple les criminels de guerre ou encore en traduisant les documents saisis. Après la guerre, un hommage solennel leur fut rendu par Louis Mountbatten, chef des opérations combinées. Ce dernier salua, dans un discours rapporté par le Daily Express en 1946, « une troupe composée de réfugiés qui croyaient en la démocratie et la liberté dans leur pays. (…)  La situation a été clairement expliquée à ces Allemands qu’ils seraient torturés s’ils étaient capturés. Aucun homme n’a dit non et aucun ne nous a laissé tomber. »

Source : Franceinfo & Israël Valley

 

Partager